Des méthodes irakiennes importées en Grande-Bretagne

— 

Dans l'enquête sur les deux voitures piégées découvertes vendredi dans le centre de Londres, les services de renseignement jugent de plus en plus sérieuse la piste menant à des activistes utilisant les mêmes méthodes qu'Al Qaïda.

«Le sentiment que ce projet est d'inspiration islamiste (...) se renforce progressivement», a déclaré un responsable sous couvert de l'anonymat.

Des méthodes irakiennes

Les enquêteurs passent au crible des centaines d'heures de bandes enregistrées par des caméras de vidéosurveillance afin d'identifier les personnes qui ont garé les Mercedes piégées dans le quartier de Haymarket Street, en plein centre touristique de Londres.

La chaîne de télévision américaine ABC a rapporté qu'une image «tout à fait claire» d'un suspect avait été d'ores et déjà identifiée, mais Scotland Yard n'a pas confirmé cette information.

Sécurité renforcée et importants événements

Le dispositif de sécurité dans la capitale a été renforcé en vue des importants événements qui auront lieu à Londres ces prochains jours.

Après la Gay Pride particulièrement encadrée de samedi après-midi, la poursuite des Internationaux de Grande-Bretagne de Wimbledon (à partir de lundi), le concert de charité en l'honneur de feu la princesse Diana programmé ce dimanche puis le départ du Tour de France cycliste et le concert Live Earth pour l'environnement devraient être étroitement surveillés.

«Que nul ne s'y trompe, les attentats à la bombe de cette fin de semaine signalent une escalade majeure dans la guerre que nous livrent les terroristes islamistes», écrit le conseiller du Premier ministre britannique chargé de la lutte contre le terrorisme dans un article publié dimanche dans le «News of the World».

«Al Qaïda a importé les tactiques de Bagdad et Bali dans nos rues, et cela va empirer avant que nous reprenions le dessus», poursuit John Stevens. «Qu'ils soient passés à des attentats à la voiture piégée est le signe du nouveau degré de maturité et de sophistication atteint par Al-Qaida en Grande-Bretagne.»