La vie continue

LONDRES Le maire de Londres et la ministre de l'Intérieur appellent au calme...

— 

La sécurité a été considérablement renforcée à Londres et une formidable chasse à l'homme était en cours samedi pour retrouver les conducteurs des deux voitures piégées découvertes vendredi dans le coeur touristique de la capitale, une opération qui, pour les experts, semble porter la marque d'Al-Qaïda.
La sécurité a été considérablement renforcée à Londres et une formidable chasse à l'homme était en cours samedi pour retrouver les conducteurs des deux voitures piégées découvertes vendredi dans le coeur touristique de la capitale, une opération qui, pour les experts, semble porter la marque d'Al-Qaïda. — Leon Neal AFP

Au lendemain de deux attentats manqués à Londres, une chasse à l'homme est organisée pour mettre la main sur les conducteurs des deux voitures piégées. Mais la ministre de l'Intérieur Jacqui Smith a déclaré que les Britanniques ne devaient pas laisser la menace terroriste les «empêcher de vivre»,

Alors que les experts évoquent déjà la trace d'Al-Qaida, le maire de Londres, Ken Livingstone, a tâché de relativiser.

«Dans cette ville, les musulmans sont davantage susceptibles de respecter la loi que les non-musulmans et sont moins susceptibles de prôner l'utilisation de la violence à des fins politiques que les non-musulmans», a déclaré le maire sur la BBC radio.
«Ils jouent un rôle positif, (un rôle) actif et (un rôle) croissant pour créer une société multi-culturelle», a-t-il ajouté, soulignant que Londres avait été la cible de groupes de différentes obédiences, citant notamment l'extrême-droite.

«La seule chose qui m'intéresse en tant que maire est que nous tentions de prévenir tous les actes de violence qu'ils soient perpétrés par un jeune rebelle du BNP (British national party, extrême-droite), ou par un islamiste ou un wahhabite.»