Un message sur Internet aurait annoncé la tentative d'attentat

— 

Haymarket est situé dans le West End, le quartier touristique de la capitale, où sont concentrés la plupart des théâtres. Aux alentours immédiats de l'endroit où la voiture a été découverte se trouvent notamment une boîte de nuit, des restaurants, des cinémas, un centre commercial et des bureaux.
Haymarket est situé dans le West End, le quartier touristique de la capitale, où sont concentrés la plupart des théâtres. Aux alentours immédiats de l'endroit où la voiture a été découverte se trouvent notamment une boîte de nuit, des restaurants, des cinémas, un centre commercial et des bureaux. — Leon Neal AFP

Un message diffusé sur un site internet parfois utilisé par Al-Qaïda évoquait une attaque à Londres quelques heures avant que la police ne déjoue un attentat à la voiture piégée dans le centre de la capitale britannique, a indiqué vendredi soir CBS News.

Le message de 300 mots laissé jeudi sur le forum de discussions Al-Hesbah avertit: «Londres sera attaquée». «Au nom de Dieu, le miséricordieux. Est-ce que la Grande-Bretagne espère des attaques d'Al-Qaïda?», affirme le texte dont l'auteur se présente sous le nom d'Abu Osama al-Hazeen. «Aujourd'hui, je dis: Réjouissez-vous, au nom d'Allah, Londres sera attaquée», poursuit le message qui condamne également l'anoblissement de l'auteur des «Versets sataniques», le britannique Salman Rushdie, et le rôle joué par les Britanniques en Irak.

CBS affirme ne pas pouvoir confirmer de façon indépendante un lien entre ce message diffusé jeudi et la découverte vendredi d'une voiture piégée dans le cœeur touristique de Londres.

Le chef de la section antiterroriste de Scotland Yard, Peter Clarke, a refusé de «spéculer» sur les «responsables» de la tentative d'attentat à Londres, déjouée huit jours avant la date anniversaire des attentats du 7 juillet 2005, qui avaient fait 56 morts, dont leurs quatre auteurs, dans les transports en commun de la capitale britannique.