Bush subit un revers sur sa réforme de l’immigration

avec AFP

— 

Le Sénat américain a renoncé jeudi à légiférer sur l'immigration. Le projet de loi, cher à George W. Bush, prévoyait notamment  de régulariser 12 millions de clandestins vivant aux Etats-Unis. Les immigrants concernés auraient dû préalablement payer des amendes, ce qui aurait permis de financer la sécurisation de la frontière avec le Mexique.

Au Sénat, les partisans du projet ne sont pas parvenus à réunir les 60 voix requises pour engager le vote du texte. Cette réforme était contestée aussi bien par les démocrates que par les républicains. Après la session, le président américain a déclaré: «L’échec du congrès a agir sur ce dossier est une déception.» Le 8 juin dernier, le projet de loi avait été retiré de l’ordre du jour du Sénat adopté.