Inde: Amnesty lance une pétition pour aider deux sœurs «condamnées» à être violées

MONDE Le conseil du village les a condamnées à payer pour leur frère qui s’est enfui avec une femme mariée d’une autre caste…

V.V.
— 
Des étudiants lors d'une manifestation contre le viol, à Hyderabad, en Inde, le 13 septembre 2013
Des étudiants lors d'une manifestation contre le viol, à Hyderabad, en Inde, le 13 septembre 2013 — Noah Seelam AFP

Condamnées à être violées et exposées nues avec le visage peint en noir. L’ONG Amnesty International assure, ce lundi, avoir recueilli plus de 120.000 signatures sur sa pétition lancée ce week-end pour venir en aide à Kumari, 23 ans, et sa petite sœur de 15 ans.

Membre de la caste des Intouchables, ces deux sœurs ont été condamnées, il y a une dizaine de jours, à être violées puis exposées nues par le conseil d’un village du district de Baghpat, dans l’état d’Utar Pradesh (nord de l’Inde).

Un précédent viol collectif en 2014

Les deux sœurs ne sont d’ailleurs coupables de rien. Selon le décret des anciens du village, elles doivent simplement payer pour l’attitude de leur frère. Ce-dernier appartient, lui aussi, à la caste la plus basse des Intouchable (Dalit). Mais il s’est enfui avec une femme mariée appartenant à une caste dominante (Jat).

Précédent : Condamnée à subir un viol collectif

Si la justice indienne ne reconnaît pas les décrets de ce genre pris par des conseils de village, ils continuent d’être appliqués, notamment en milieu rural. Il y a un peu plus d’un an, une jeune femme avait subi un viol collectif ordonné par le conseil d’un village de l’est du pays, pour sa relation avec un homme d’une autre caste.

La famille agressée

Selon Amnesty International, Kumari et sa sœur ont fui vers Delhi et ont tenté d’approcher la Cour suprême indienne pour échapper à l’horrible sentence. Mais la situation est très tendue.

Amnesty explique ainsi que la maison familiale a été saccagée. Le père aurait également été agressé à plusieurs reprises par la police mais aussi par la famille de la jeune femme avec laquelle son fils s’est enfui.

Pour signer la pétition, cliquez ici.