Camion charnier en Autriche: Un cinquième suspect interpellé

ENQUETE C'est la police hongroise qui a interpellé ce Bulgare...

20 Minutes avec AFP

— 

Forensic officers stand in front of a truck inside which were found a large number of dead migrants on a motorway near Neusiedl am See, Austria, on August 27, 2015. The vehicle, which contained between 20 and 50 bodies, was found on a parking strip off the highway in Burgenland state, police spokesman Hans Peter Doskozil said at a  press conference with Interior Minister Johanna Mikl-Leitner. AFP PHOTO / DIETER NAGL
Forensic officers stand in front of a truck inside which were found a large number of dead migrants on a motorway near Neusiedl am See, Austria, on August 27, 2015. The vehicle, which contained between 20 and 50 bodies, was found on a parking strip off the highway in Burgenland state, police spokesman Hans Peter Doskozil said at a press conference with Interior Minister Johanna Mikl-Leitner. AFP PHOTO / DIETER NAGL — AFP

Un cinquième suspect, un Bulgare, a été interpellé par la police hongroise dans la nuit de samedi à dimanche, en relation avec le camion trouvé en Autriche contenant 71 cadavres de migrants, a annoncé dimanche la police.

Quatre hommes - trois Bulgares et un Afghan - arrêtés vendredi en Hongrie dans le cadre de l’enquête sur ce camion charnier, ont été présentés samedi devant le tribunal de Kecskemét, ville située à mi-chemin entre Budapest et la frontière serbe.

Des « petites mains »?

La justice les soupçonne d'être les « petites mains » d'un gang de trafic d'êtres humains et le parquet réclamait que les quatre hommes soient maintenus en détention en raison de la « nature exceptionnelle » du crime dont ils sont accusés. Ils sont en détention préventive jusqu'au 29 septembre.

Selon les premiers éléments de l'enquête, les 71 morts - 59 hommes, huit femmes et quatre enfants -, probablement des réfugiés syriens, dont les corps ont été retrouvés en décomposition dans le camion abandonné sur une bande d'arrêt d'urgence d'une autoroute de l'est de l'Autriche, ont péri asphyxiés.