VIDEO. Donald Trump demande à une femme de tirer ses cheveux pour prouver qu'il n'a pas de perruque

USA 2016 Le candidat en a marre des insinuations...

P.B.
— 
Donald Trump le 27 août 2015.
Donald Trump le 27 août 2015. — CNN

On a atteint le point C. «Ce sont mes cheveux, je ne porte pas de perruque!» Devant une salle hilare, jeudi, Donald Trump a pris une femme à témoin. «Vous devez faire une inspection, ça devient fou.» La femme s'exécute –sans tirer très fort– et livre son verdict: «Oui, je crois qu'ils sont vrais.» Trump réagissait à un article du New York Times citant un animateur hispanique l'appelant «L'homme au toupet».



Au-delà de l'anecdote (ce n'est pas la première fois que Trump tente de prouver qu'il a juste des cheveux très fins coiffés sur le côté), l'épisode illustre un point important pour comprendre ses niveaux insolents dans les sondages chez les républicains: c'est un show-man qui sait jouer de la foule. Au-delà de ses déclarations incendiaires, son populisme trouve un écho chez tous ceux qui ne supportent plus Washington et les politiciens carriéristes. A côté, Jeb Bush est aussi excitant qu'un courtier en assurance.

Trump peut-il aller au bout? Tous les experts en doutent. Mais face à la popularité montante d'un autre outsider, l'ancien neurochirurgien Ben Carson, l'establishement républicain se montre pour l'instant incapable de siffler la fin de la récréation. En attentant, le show peut continuer.