Etats-Unis: Avec 27 millions de messages à son actif, le «roi du spam» risque 10 ans de prison

FAITS DIVERS Il a débuté ses activités avant Internet en utilisant des fax...

20 Minutes avec agence

— 

Sanford Wallace, l'autoproclamé "Roi du spam", pose devant son ordinateur le 8 mai 1997.
Sanford Wallace, l'autoproclamé "Roi du spam", pose devant son ordinateur le 8 mai 1997. — DAN LOH/AP/SIPA

Sanford Wallace a plaidé coupable pour « fraude » et « outrage » après avoir disséminé sur le Web 27 millions de messages de spam en 2008 et 2009 par l’intermédiaire du réseau Facebook.

Celui qui s’était autoproclamé « le roi du spam » s’était rendu en 2011 au FBI qui avait découvert ses activités illicites. Piégeant des possesseurs de comptes Facebook via la technique dite d’« hameçonnage », il était parvenu à récolter les informations de connexions de 500.000 utilisateurs du réseau social entre novembre 2008 et mars 2009. Il ne lui restait plus qu’à envoyer en grande quantité les messages publicitaires non sollicités.

Cette activité lui assurait des « revenus substantiels »

Selon l’acte d’accusation, cette activité lui assurait des « revenus substantiels ». Et outre l’envoi de spams, on reproche également à cet Américain de 47 ans d’avoir violé un ordre de la cour qui lui interdisait d’accéder aux serveurs de Facebook, ce qu’il a « régulièrement fait » selon l’accusation.

Ayant commencé ses activités de spammeur dès 1997 en créant une société à cet effet, Sanford Wallace est un habitué des messages publicitaires non sollicité. Le Monde rapporte qu’il pratiquait déjà le « junk fax » (marketing de masse par fax) avant l’Internet.

Sanford Wallace, qui a déjà été condamné en 2008 dans un autre procès où il était poursuivi pour les mêmes raisons par MySpace, risque 10 ans de prison. Le jugement sera rendu le 7 décembre.