Etats-Unis: Faut-il s'inquiéter du retour de la peste?

SANTE Depuis avril, un nombre inhabituel de personnes ont contracté la peste outre-Atlantique...

Céline Boff

— 

Des enfants jouent sur le Lac Miroir, normalement sous l'eau, au parc national Yosemite le 4 juin 2015
Des enfants jouent sur le Lac Miroir, normalement sous l'eau, au parc national Yosemite le 4 juin 2015 — MARK RALSTON AFP

Elle a déjà causé la mort de trois personnes. Si la peste n’a jamais été éradiquée des Etats-Unis, elle fait en ce moment un nombre élevé de victimes. 20 Minutes fait le point.

Que se passe-t-il ?

Depuis 2001, la peste frappe chaque année environ trois personnes aux Etats-Unis mais, ces cinq derniers mois, onze personnes ont été touchées et trois en sont mortes – elles étaient âgées de 16, 52 et 79 ans. C’est dans l’ouest du pays que les cas ont été répertoriés. Deux touristes ont notamment été contaminés dans le parc national de Yosemite (Californie), l’un des plus populaires des Etats-Unis avec quatre millions de visiteurs par an.

La peste, c’est quoi ?

Une maladie causée par une bactérie, la Yersinia pestis – baptisée ainsi parce qu’elle a été découverte par Alexandre Yersin, un Franco-Suisse, en 1894. « Si la peste se transmet en Europe par les puces des rats, elle est véhiculée aux Etats-Unis par les puces des rongeurs, notamment celles des écureuils, qui pullulent dans les parcs nationaux », explique Elisabeth Carniel, responsable de l’unité de recherche sur la peste à l’Institut Pasteur. Lorsque son hôte meurt, la puce contaminée cherche une nouvelle cible et peut piquer l’homme. Pour limiter l’épidémie, les autorités sanitaires américaines ont décidé de traiter tous les repaires de rongeurs avec un antipuces. La peste peut aussi se transmettre lors d’un contact avec une personne ou un animal infecté (chien, chat, etc.).

Quels sont les symptômes ?

Ils se manifestent « un à deux jours, voire une semaine après la piqûre », précise Elisabeth Carniel. Le malade est saisi d’une fièvre modérée, qui s’amplifie. Un bubon - une grosse boule douloureuse - va se former à l’aine, si la personne a été piquée à la jambe, à l’aisselle si elle a été piquée au bras ou encore au cou, si elle a été piquée à la tête. L’infection se répand dans le corps à travers le sang, c’est la septicémie, suivie de la mort. Elle survient au bout de quelques jours, voire d’une semaine. La peste se soigne facilement grâce à des antibiotiques… A condition que le patient soit pris en charge à temps, c’est-à-dire avant l’infection généralisée. Le taux de mortalité est d’environ 20 %.

Pourquoi la peste revient-elle ?

La peste n’a jamais été éradiquée. Si elle fait davantage de victimes cette année, c’est parce qu’il y a cet été, du fait des conditions climatiques favorables, une expansion de la population des rongeurs : « Comme ils sont plus nombreux, la bactérie se propage davantage et elle a plus de probabilité d’entrer en contact avec des êtres humains », analyse Elisabeth Carniel. « Certaines études démontrent que l’actuel réchauffement climatique est favorable à une résurgence de la peste sur la planète », ajoute l’experte.

La peste peut-elle se propager en France ?

« La maladie peut arriver en France, importée soit par des humains en phase d’incubation, soit par des rongeurs infectés qui auraient voyagé par bateaux. Mais la transmission s’arrêterait vite », assure Elisabeth Carniel. D’abord parce que la peste fait partie des maladies à déclaration obligatoire auprès des agences régionales de santé. « Je ne crois pas à une épidémie comme celle qui a sévi au Moyen-Age », poursuit l’experte. A cette époque, la peste avait décimé 40 % de la population française. « La dernière épidémie de peste en France remonte à 1920 et le dernier cas de peste a été recensé en Corse en 1945 », rappelle Elisabeth Carniel.

Peut-on se prémunir de la peste ?

S’il n’existe pas de vaccin, des antibiotiques prophylactiques (de prévention) sont commercialisés, mais ils sont administrés seulement à l’entourage proche des personnes infectées. « Si vous visitez un parc naturel américain, vous pouvez porter aux chevilles des colliers antipuces pour animaux domestiques, mais il ne faut pas les garder longtemps car ils peuvent être irritants. Il est recommandé de porter des manches longues et des pantalons, ce qui n’est pas toujours facile à supporter avec la chaleur… Mon principal conseil est de ne surtout pas s’approcher d’un rongeur mort », conclut Elisabeth Carniel.