Le PDG de Starbucks demande à ses employés d’être plus gentils avec les clients stressés par la chute des bourses mondiales

INSOLITE Les 190.000 employés du géant américain, ont reçu ce lundi un email inattendu de Howard Schultz...

A.Ch.

— 

Le PDG de Starbucks, Howard Schultz, salue une employée dans un magasin de la chaîne à Charleston, en Caroline du Sud, le 19 juin 2015
Le PDG de Starbucks, Howard Schultz, salue une employée dans un magasin de la chaîne à Charleston, en Caroline du Sud, le 19 juin 2015 — Chip Somodevilla GETTY

Les boursicoteurs stressés par la plongée des bourses mondiales trouveront-ils une consolation en buvant un grand latte ou un macchiato noisette chez Starbucks ? Le PDG de la chaîne de café américain a envoyé ce lundi un email à ses employés leur demandant d’être compréhensifs et aimables envers les clients « anxieux et inquiets ».

« Soyons très sensibles aux pressions que peuvent subir nos clients »

Les serveurs des cafés Starbucks, appelés « baristas » dans la chaîne, ainsi que les 190.000 employés du géant américain, ont reçu ce lundi un email inattendu de Howard Schultz. Dans ce mail, le PDG les appelle à la compassion. « La volatilité actuelle des marchés financiers, combinée à des incertitudes politiques dans le pays et à l’étranger, auront indubitablement un effet sur la confiance des consommateurs et nos clients sont susceptibles de subir un niveau d’anxiété et d’inquiétude élevé », écrit le PDG dans un courrier qu’a pu lire le Washington Post.

« Prenez conscience de cela, s’il vous plaît et, comme toujours, souvenez-vous que notre succès n’est pas un acquis mais quelque chose que nous avons besoin de gagner, chaque jour. » Howard Schultz précise ensuite les règles de conduite à adopter : « Soyons très sensibles aux pressions que peuvent subir nos clients et faisons tout ce que nous pouvons, individuellement et collectivement, pour aller au-delà de leurs attentes. » Ce mail d’Howard Schultz s’inscrit dans une stratégie plus large de donner aux cafés Starbucks l’image d’endroits chaleureux et réconfortants.

Plusieurs campagnes, comme « Race together » contre les préjugés raciaux en 2014 ou contre le « mur budgétaire » en 2012, ont déjà été lancées par Howard Schultz, pour qui Starbucks « nourrit les âmes, non les ventres ».