VIDEO. Etats-Unis: L'Etat de Washington en proie aux incendies les plus ravageurs de son histoire

FAITS DIVERS Plus de 280.000 hectares sont déjà partis en fumée...

20 Minutes avec agences

— 

Le lieutenant Scott Coulson tente de maîtriser l'incendie dans les collines de la ville d'Omak, situé dans l'Etat de Washington (Etats-Unis)
Le lieutenant Scott Coulson tente de maîtriser l'incendie dans les collines de la ville d'Omak, situé dans l'Etat de Washington (Etats-Unis) — Genna Martin/AP/SIPA

Situé à l’extrême nord-ouest des Etats-Unis, l’Etat de Washington fait actuellement face aux plus intenses incendies qu’il n’ait jamais connu, avec déjà quelque 200 habitations détruites, 12.000 autres menacées, 1.200 personnes évacuées et des milliers de pompiers, soldats et volontaires mobilisés. Trois pompiers ont d’ailleurs déjà perdu la vie, tandis qu’un quatrième, Daniel Lyon, se trouve toujours entre la vie et la mort, selon le Seattle Times.

16 incendies restent non maîtrisés dans l'est de l'Etat

L’épaisse fumée qui se dégage de ces feux rageurs s’observe aujourd’hui très nettement sur les photos satellites de la Nasa, l’agence spatiale américaine. Seize grands incendies, pour l’instant hors de contrôle dans l’est de cet Etat, ont ainsi déjà dévoré plus de 280.000 hectares, selon les estimations d’un porte-parole du centre de commande sur les incendies pour les Etats de Washington et de l’Oregon.

Les cinq feux les plus importants, ceux de l’Okanogan, s’étendent à eux seuls sur plus de 104.000 ha, soit dix fois la superficie de Paris. Les autorités sont encore loin de les avoir maîtrisés, et ceux-ci devraient ainsi continuer à brûler pendant plusieurs jours encore. Ils sont devenus lundi les feux les plus ravageurs en termes de superficie brûlée, après ceux de Carlton l’an dernier. Aux feux de l’Okanogan s’ajoutent ceux de Chelan (35.000 hectares), de Wolverine (21.000 ha), du North Star (60.000 ha), ou encore les 16 feux dits de Kettle (65.000 ha).

Routes fermées, habitations détruites et personnes déplacées

A titre de comparaison, 170.000 hectares avaient brûlé en 2014, jusqu’ici considérée comme la pire année de l’Etat en matière d’incendies. De nombreuses routes sont pour l’instant fermées, et la Croix Rouge est mobilisée pour offrir assistance et refuge aux personnes déplacées ou celles dont les habitations ont été détruites. Vendredi, le président américain Barack Obama avait en outre signé une déclaration permettant aux autorités fédérales, comme l’agence de gestion des urgences Fema, de porter assistance à l’État de Washington.

 

 

72 feux brûlent toujours dans 10 Etats américains


Plus au sud, la Californie en proie à une sécheresse record qui entre dans sa cinquième année, fait face, pour sa part, à 16 feux importants encore non contrôlés, et contre lesquels près de 12.000 pompiers sont actuellement mobilisés. Au total, 72 larges feux brûlent actuellement aux Etats-Unis à travers 10 Etats (Arizona, Floride, Louisiane, Texas, Nouveau-Mexique, Montana, Idaho, Oregon, et donc, Californie et Washington). Environ 27.000 pompiers sont actuellement déployés. Trois millions d’hectares ont déjà brûlé dans le pays depuis le début de l’année, soit plus de trois fois plus que l’an dernier à la même période. L’impact économique promet d’être très lourd. L’an dernier, les moyens déployés pour éteindre les feux avaient en effet coûté 1,5 milliard de dollars pour l’ensemble du pays.