Après les Philippines, le typhon Goni se dirige vers le Japon

Fabrice Pouliquen

— 

Deux gardes-côtes surveillent la côte alors que l'arrivée du typhon Goni est annoncée comme imminente.
Deux gardes-côtes surveillent la côte alors que l'arrivée du typhon Goni est annoncée comme imminente. — © SAM YEH / AFP

Le typhon Goni, qui a dévasté le nord des Philippines faisant au moins dix morts, se dirigeait dimanche vers le Japon après avoir balayé les côtes de Taïwan où des milliers de personnes ont été évacuées.

Dimanche après-midi, le typhon, dont les vents ont faibli, se trouvait à 240 km à l'est de Taipei et se déplaçait vers le nord à une vitesse de 30 km/h, a indiqué le centre de météorologie de Taiwan.

Aux Philippines, les pluies torrentielles qui se sont déversées sur le nord ont provoqué des glissements de terrain et inondations qui ont fait au moins dix morts et 17 disparus, selon un dernier bilan.

De fortes pluies attendues aussi à Taiwan

Bien que le danger soit désormais écarté, plus de 4.000 personnes restaient hébergées dimanche dans des centres d'accueil, selon le responsable des services d'urgences au ministère des Affaires sociales, Tess Briones.

Le typhon se dirigeait vers la côte orientale de Taiwan, où les autorités ont toutefois mis en garde contre les fortes pluies attendues dans des régions déjà affectées par un précédent typhon, Soudelor, qui a fait six morts et des centaines de blessés il y a deux semaines.

Dimanche, soir, Goni était attendu près des îles japonaises de Sakishima, selon l'agence métérologique japonaise, qui a publié un avis de forte houle et vents forts sur la région.