Le nombre de migrants arrivés aux frontières de l'UE en juillet a triplé

MIGRATION La Grèce est en première ligne des arrivées...

20 Minutes avec AFP
— 
Des migrants quittent en bateau la ville de Bodrum de la côte égéenne en Turquie, pour l'île de Kos en Grèce, le 18 août 2015
Des migrants quittent en bateau la ville de Bodrum de la côte égéenne en Turquie, pour l'île de Kos en Grèce, le 18 août 2015 — BULENT KILIC AFP

Le nombre de migrants arrivés aux frontières extérieures de l’Union européenne a triplé en juillet par rapport au même mois de l’an dernier, à 107.500, a annoncé mardi l’agence européenne Frontex, chargée d’organiser la coopération des pays membres dans ce domaine.

Dans les îles grecques, près de 21.000 migrants sont arrivés par la mer la semaine dernière, fuyant la guerre, la violence et la misère en Syrie, Irak ou en Afghanistan, a de son côté averti l’ONU, demandant aux autorités grecques de leur venir en aide en urgence malgré la grave crise économique que traverse le pays.

« C’est une situation d’urgence pour l’Europe »

En une semaine, indique le Haut-commissariat pour les réfugiés, il y a eu autant d’arrivées en Grèce que sur 6 mois en 2014. « C’est une situation d’urgence pour l’Europe, demandant à tous les pays membres de l’UE d’apporter leur soutien aux autorités nationales qui accueillent massivement des migrants à leurs frontières », a souligné le directeur de Frontex, Fabrice Leggeri.

L’UE s’est engagée vendredi à soutenir financièrement la Grèce, débordée par l’explosion du nombre d’arrivants. Mais les pays membres rechignent à mettre en place les mesures proposées par la Commission européenne, visant à soulager les pays les plus concernés comme l’Italie et la Grèce, et à mieux répartir les réfugiés dans toute l’Europe.

L’Allemagne, destination choisie par de nombreux migrants, s’apprête de son côté à réviser à la hausse sa prévision du nombre de demandeurs d’asile pour 2015 qui pourrait grimper « jusqu’à 750.000 », un chiffre record, selon le quotidien économique Handelsblatt de mardi. Le ministre allemand de l’Intérieur Thomas de Maizière devrait s’exprimer jeudi sur ces prévisions.

Selon des statistiques d’Eurostat, en 2014, l’Allemagne a accueilli à elle seule 32,4 % de l’ensemble des demandeurs d’asile arrivés dans l’UE.

« La lutte contre les filières criminelles de passeurs »

Au niveau de la frontière franco-britannique, Paris et Londres signeront jeudi un accord sur la gestion des migrants qui s’amassent à Calais, du côté français de la Manche, portant notamment sur la sécurité, « la lutte contre les filières criminelles de passeurs » et l’aide humanitaire, selon le ministère français de l’Intérieur.

Le HCR a demandé mardi à la Grèce un renforcement « d’urgence » des structures d’accueil sur les îles et dans le reste du pays, la mise en place d’une « structure unique chargée de coordonner la réponse d’urgence » à cette crise, et d’un « mécanisme d’assistance humanitaire adéquat ».

Entre le 1er janvier et le 14 août 2015, près de 160.000 migrants sont arrivés par la mer en Grèce, auxquels il faut ajouter 1.716 arrivées par la terre, via la frontière greco-turque. Durant la même période, plus de 2.400 migrants ont perdu la vie en voulant traverser la mer Méditerranée pour rejoindre l’Europe.