L'Allemagne s'attendrait à recevoir «jusqu'à 750.000» demandeurs d'asile cette année

MIGRANTS Sa prévision initiale était de 450.000 personnes...

20 Minutes avec AFP

— 

La chancelière allemande, Angela Merkel au Bundestag à Berlin, le 3 juillet 2015
La chancelière allemande, Angela Merkel au Bundestag à Berlin, le 3 juillet 2015 — ODD ANDERSEN AFP

L'Allemagne s'apprête à réviser à la hausse sa prévision du nombre de demandeurs d'asile pour 2015 qui pourrait grimper «jusqu'à 750.000», un chiffre record, selon le quotidien économique Handelsblatt de mardi.

Citant des sources gouvernementales, le journal affirme «qu'au lieu des 450.000 demandeurs d'asile prévus, ce sont jusqu'à 750.000 qui pourraient (se présenter) cette année - très loin de l'année record de 1992». En 1992, l'Allemagne avait eu à faire face à 438.191 demandes d'asile, selon les statistiques de l'Office fédéral des réfugiés.

Contactés par l'AFP, ni l'Office qui devait annoncer ses nouvelles prévisions mercredi, ni le ministère de l'Intérieur n'étaient joignables pour confirmer le chiffre évoqué par le Handelsblatt.

«L'Allemagne et la Suède prennent en charge la majorité des réfugiés»

Début 2015, l'Office prévoyait 300.000 demandes mais ce chiffre était déjà dépassé le 1er août, selon le quotidien Die Welt qui s'appuyait sur le compte-rendu d'une réunion des ministres de l'Intérieur des 16 Länder (Etats fédérés) allemands.

A ce moment-là, l'Office affirmait n'avoir enregistré que 258.000 demandes mais avait cependant déjà revu à la hausse ses prévisions annuelles pour les amener à 450.000 demandes. Dans un entretien au quotidien Die Welt, le Haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés Antonio Guterres a plaidé pour une meilleure répartition des réfugiés en Europe.

«Sur le long terme, ce n'est pas gérable de voir seulement deux Etats de l'Union européenne - l'Allemagne et la Suède - prendre en charge la majorité des réfugiés (...)», a souligné Guterres.

L'Allemagne a accueilli à elle seule 32,4% de l'ensemble des demandeurs d'asile 

«La plupart des personnes qui traversent en bateau la Méditerranée fuient conflits et persécutions. L'ensemble des Etats européens ont le devoir moral de les accueillir et l'obligation légale évidente de les protéger», a-t-il ajouté. Selon des statistiques d'Eurostat, en 2014, l'Allemagne a accueilli à elle seule 32,4% de l'ensemble des demandeurs d'asile arrivés dans l'UE.

Lors d'une interview dimanche, la chancelière allemande Angela Merkel a estimé que la question des migrants dans l'UE, confrontée à une crise humanitaire sans précédent, allait occuper les Européens «bien plus que la Grèce et la stabilité de l'euro».