L'épave de l'avion indonésien aurait été retrouvée par des habitants de la province orientale de Papouasie

TRANSPORTS L’ATR 42 de la compagnie Trigana Air avait perdu le contact peu après son décollage...

20 Minutes avec AFP

— 

Un ATR 42 (photo d'illustration).
Un ATR 42 (photo d'illustration). — FREDERICK FLORIN / AFP FILES / AFP

Alors qu’il avait disparu ce dimanche matin, des habitants de la province orientale de Papouasie affirment avoir trouvé dans les montagnes l’épave de l’avion de ligne, tel que l’a annoncé un haut responsable du ministère des Transports. Des équipes de secours devraient se rendre lundi sur le site présumé du crash de l'avion de ligne qui a disparu avec 54 personnes à son bord.

L’avion se serait écrasé dans les montagnes

Selon des habitants de la province orientale de Papouasie, l’épave a été trouvée par des villageois, il se serait écrasé dans les montagnes. « Nous sommes en train de vérifier » cette information, a déclaré le directeur général du Transport aérien au ministère indonésien des Transports, M. Suprasetyo. Il s’agit d’un avion de type ATR 42 appartenant à la compagnie Trigana Air. D’après les premiers éléments, l’appareil a perdu le contact juste avant 15h (9h, heure française) après son décollage de l’aéroport de Sentani, dans la capitale de la province Jayapura, ont précisé les services de secours sur Twitter.

L’avion avait pour destination une localité montagneuse très reculée

L’avion à turbopropulseurs transportait 44 passagers adultes, cinq enfants et les cinq membres de l’équipage. L’appareil, dont le vol devait durer 45 minutes environ, avait pour destination Oksibil, une localité montagneuse très reculée, uniquement accessible par voie aérienne.

Il volait depuis une trentaine de minutes lorsqu’il a disparu, ont ajouté les services de secours. Un responsable de Trigana Air, le capitaine Beni Sumaryanto, a expliqué à l’AFP que l’équipage avait contacté la tour de contrôle d’Oksibil une dizaine de minutes avant l’heure prévue pour l’atterrissage. Mais l’avion n’est jamais arrivé et la compagnie a envoyé à sa recherche un autre appareil à turbopropulseurs.

Des conditions météorologiques très mauvaises

« La météo était très mauvaise, il n’a pas pu le trouver et il a rebroussé chemin pour retourner à Sentani », a ajouté le capitaine Sumaryanto. La compagnie aérienne « soupçonne fortement un problème météorologique » dans cette région où les conditions sont « imprévisibles », a-t-il ajouté. « Ce n’est pas un problème de surcharge ». Air Trigana est une petite compagnie fondée en 1991. Ses avions desservent une quarantaine de destinations intérieures. La Papouasie est souvent desservie par de petits appareils et la météo a provoqué plusieurs accidents ces dernières années.