Explosions à Tianjin: Le bilan s'élève à 104 morts, des évacuations autour du site

CHINE Les habitants de la zone proche du site étaient en cours d'évacuation samedi par crainte d'une propagation des composants chimiques toxiques...

20 Minutes avec AFP

— 

Chine: au moins 50 morts dans des explosions à Tianjin
Chine: au moins 50 morts dans des explosions à Tianjin — Etienne Lamy-Smith AFPTV

Les autorités chinoises ont procédé ce samedi à l'évacuation des habitations voisines du site des explosions dans le port chinois de Tianjin. Le dernier bilan s'établit à 104 morts, selon les autorité ce samedi. Les gigantesques explosions survenues après l'incendie d'un entrepôt de produits chimiques dans la zone portuaire ont également fait plus de 700 blessés et ont choqué l'opinion publique chinoise. Vingt-et-un pompiers figurent parmi les morts, a indiqué le responsable adjoint de la propagande de la ville lord d'une conférence de presse.

>> Les explosions de Tianjin filmées du haut d'un immeuble de 33 étages

Selon l'agence officielle Xinhua (Chine Nouvelle), de nouvelles déflagrations ont retenti samedi projetant une troisième colonne de fumée noire dans les airs. Les autorités n'ont pas donné d'explications sur les causes des déflagrations. Elles ont déclaré ne pas savoir exactement ce qui était entreposé sur le site, qui appartient toutefois à une entreprise spécialisée dans les produits chimiques très dangereux. Une équipe de 217 militaires spécialistes des armes nucléaires, bactériologiques et chimiques a entamé jeudi des opérations de nettoyage sur place.

Les habitants de la zone proche du site des explosions étaient en cours d'évacuation samedi par crainte d'une propagation des composants chimiques toxiques, a annoncé l'agence Chine nouvelle . «En raison d'une propagation des substances toxiques, les populations à proximité de la zone ont été invitées à évacuer» les lieux, a déclaré Chine nouvelle.

Les autorités luttent toujours pour contrôler l'incendie

Selon le journal Nouvelles de Pékin, l'opération d'évacuation, dans un rayon de trois kilomètres autour du site, a été menée par des policiers en armes après la découverte sur le site de cyanure de sodium, un composant chimique hautement toxique, alors qu'un incendie faisait toujours rage sur le site trois jours après les explosions.

Les autorités ont fait appel à des experts de sociétés produisant du cyanure de sodium, qui se sont rendus dans l'unité de stockage de produits dangereux où les explosions se sont produites mercredi.

Trois jours après la catastrophe, les autorités luttent toujours pour contrôler l'incendie et peinent à identifier précisément les substances chimiques entreposées sur le site.