VIDEO. Drame de Tianjin: Un correspondant de CNN molesté par des familles de victimes

CHINE Le journaliste a dû interrompre son reportage devant un hôpital de Tianjin, agressé par des familles de victimes...

O. G.

— 

Un journaliste de CNN a été pris à parti par des familles de victimes devant un hôpital de Tianjin.
Un journaliste de CNN a été pris à parti par des familles de victimes devant un hôpital de Tianjin. — CNN

Un reportage en live écourté. L’envoyé spécial de la chaîne américaine CNN à Tianjin a dû rendre l’antenne de façon précipitée alors qu’il filmait à l’aide de son téléphone devant un hôpital de la ville ensanglantée par deux explosions mercredi soir, révèle francetvinfo.fr ce jeudi. Will Ripley a été interrompu et agressé par des familles de victimes du drame en colère.

 

Suivez les événements en direct à Tinajin au lendemain des spectaculaires explosions

Mouvement d’humeur de proches submergés par le chagrin ? Furieux d’être filmés sans autorisation ? Censure de médias étrangers ?

Les habitants en colère contre les journalistes étrangers

Selon le témoignage de Martine Laroche Joubert, envoyée spéciale de France 2 interviewée par francetvinfo.fr, l’incident ne serait pas exceptionnel. La journaliste télé assure même qu’un caméraman sur place avec elle a également été pris à partie. « Les habitants se retrouvent dans la rue, déboussolés. Ils sont en colère contre les autorités, mais aussi contre les journalistes étrangers. »

VIDEO. Chine : Ce que l’on sait des explosions à Tianjin