L’immigration régulière en augmentation

IMMIGRATION Plus de familles, de travailleurs, d’étudiants, mais moins de demandeurs d’asile dans les pays de l’OCDE…

20minutes.fr avec AFP

— 

Plus de familles, de travailleurs, d’étudiants, mais moins de demandeurs d’asile immigrent vers les pays de l’OCDE  en 2005 selon un rapport que publie lundi l’organisation internationale
 
Toujours plus de résidents permanents
 
La population de résidents permanents légaux a augmenté d’environ 3,5 à 4 millions de personnes en 2005, soit 11% par rapport à 2004. Les plus fortes progressions ont été observées aux Etats-Unis (+164.500), au Royaume-Uni (+55.000) et en Italie (+31.000). En revanche, il y a eu une relative stabilité, voire recul des flux en France (-5.200), Allemagne (-13.000) et Suisse (-2.000).
 
Plusieurs pays européens de l'OCDE, parmi lesquels l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Allemagne, le Portugal, la Suède et le Royaume-Uni recourent beaucoup aux migrations de travail qui représentent de 30 à 40% de l'ensemble des flux d'immigration permanente. Les migrations familiales prédominent dans les flux à caractère permanent, comme aux Etats-Unis où elles atteignent 70% des migrations permanentes. La tendance est en revanche moins marquée au Japon et au Royaume-Uni où elles n’en représentent qu'un tiers.
 
L’immigration illégale pas comptabilisée dans le rapport
 
L'OCDE précise que ces chiffres ne recouvrent que l'immigration légale de type permanent. Par exemple, les données du rapport excluent les 620.000 personnes par an qui ont immigré illégalement aux Etats-Unis sur la période 2000-2004.
 
 
Demandes d’asile en baisse…
 
Le nombre de demandes d'asile a lui continué de baisser en 2005: seulement 300.000 demandes, soit la moitié des effectifs comptabilisés en 2000. 23% de ces demandes provenaient d'Afrique, et les principales destinations étaient la France et le Royaume-Uni.
 
En France, les demandes d'asile s'élèvent à près de 42.000, 30.000 demandes en Allemagne et autant au Royaume-Uni.
 
… le nombre d’étudiants étrangers en hausse
 
Les effectifs d'étudiants étrangers dans les pays de l’OCDE ont augmenté de plus de 40% depuis 2000. Des pays comme la Nouvelle-Zélande, la République tchèque mais aussi l'Irlande, l'Australie, la France ont enregistré des augmentations supérieures à 50%.
 
L’ouverture de l’Europe
 
Changement net en Europe où les mouvements ont été largement influencés par l'accroissement des flux en provenance d'Europe centrale et orientale avec l'élargissement de l'UE (mai 2004) et l'adhésion récente de la Bulgarie et de la Roumanie (janvier 2007). En dehors de l'Europe, les migrations principales sont originaires d'Inde et de Chine.