Chine: Les premières informations sur les spectaculaires explosions de Tianjin

MONDE L'incident survenu chez un transporteur de produits dangereux a fait au moins 44 morts et plus de 500 blessés...

Philippe Berry

— 

Une explosion à Tianjin, près de Pékin, en Chine, a fait au moins 7 morts et 300 blessés le 12 août 2015.
Une explosion à Tianjin, près de Pékin, en Chine, a fait au moins 7 morts et 300 blessés le 12 août 2015. — Y.YUEWEI/XINHUA/AP/SIPA

Les images sont terribles, et le bilan s’alourdit de minute en minute. Une double explosion dans la ville portuaire chinoise de Tianjin, près de Pékin, a fait au moins 44 morts et plus de 500 blessés, mercredi soir. 20 Minutes fait le point sur le drame.

>> Revivez les événements en direct par ici

Quel est le bilan ?

Il y a au moins 44 morts et plus de 400 blessés, dont 31 grave, selon des médias chinois. Mais il est impossible de compter les nouveaux patients arrivant en grand nombre à l’hôpital, selon un employé qui se confie au journal Les Nouvelles de Pékin.

Que sait-on sur l’explosion ?

Il y en a en fait eu deux, vers 23h30 (18h30, heure de Paris), à quelques secondes d’intervalle. Selon les autorités de Tianjin, un incendie s’est déclaré vers 22h50 dans un entrepôt de Rui Hai Logistics, une entreprise créée en 2011 spécialisée dans le transport de produits dangereux. Selon des sismographes, l’énergie de la première explosion était équivalente à 3 tonnes de TNT, à 2,3 sur l'échelle de Richter. La seconde a été plus violente: 21 tonnes de TNT et 2,9 sur l'échelle de Richter. Le souffle a été ressenti à plus de 5 km de distance et la boule de feu visible depuis l’espace.

Les images et les vidéos de l’incident

De nombreux documents circulent sur le réseau social chinois Weibo et via l'app de messagerie WeChat. Leur authenticité n’a pas été confirmée mais les photos et les vidéos ont été reprises par les médias chinois :

Comment s’organisent les secours

Des centaines de pompiers sont mobilisés. Selon CCTV, « des dizaines » de bâtiments voisins se sont effondrés et les habitants de la zone ont été évacués. Des produits chimiques continuent de brûler, et avec les vents qui soufflent, la catastrophe pourrait prendre de l’ampleur. Face à l’afflux de blessés, les hôpitaux ont lancé des appels au don du sang.