Vidéo: Alan Johnston contre un usage de la force

GAZA Le journaliste de la BBC demande au Hamas et au gouvernement britannique de poursuivre les négociations avec ses ravisseurs…

20minutes.fr avec AFP

— 

C’est avec une ceinture d’explosifs qu’est apparu le journaliste Alan Johnston dans une nouvelle vidéo diffusée dimanche par ses ravisseurs. «Comme vous le voyez, j'ai été habillé avec une ceinture d'explosifs, qui sera activée s'il y a la moindre tentative d'investir cet endroit, ont dit les ravisseurs», a déclaré le journaliste britannique dela BBC capturé le 12 mars dernier.

Il est apparu abattu. «Ils disent qu'ils sont prêts à transformer leur cachette en zone de mort si on essaie de me libérer par la force», ajoute Alan Johnston dans cette vidéo d'une durée d'une minute 42 secondes.

L'existence de cette vidéo avait été mentionnée dimanche par Ismaïl Haniyeh devant les instances de son mouvement à Gaza. «Nous n'accepterons pas que sa détention se poursuive ... Cela doit cesser, ça ne peut continuer ainsi», avait affirmé l'ex-Premier ministre palestinien du gouvernement dissous du Hamas.

Contre une tactique de force

«Mes ravisseurs me disent que des négociations très prometteuses ont été ruinées quand le Hamas et le gouvernement britannique ont décidé de faire pression pour une solution militaire à cet enlèvement et la situation est maintenant très sérieuse», a aussi déclaré l’otage. «J'en appelle au Hamas et au gouvernement britannique de ne pas avoir recours à une tactique de force pour y mettre fin».

Il a demandé à la BBC et «à tous ceux qui, en Grande-Bretagne, lui veulent du bien» de soutenir son appel. «Il semble que la solution soit un retour aux négociations qui, m'a-t-on dit, sont très proches de se conclure par un accord», a conclu le journaliste, qui a fêté ses 45 ans en captivité.

Dans un communiqué diffusé lundi sur son site internet, la BBC a déclaré avoir été au courant de l'existence de cette vidéo et a appelé à nouveau à la libération du journaliste. «C'est très angoissant pour la famille et les collègues d'Alan de le voir menacé de la sorte. Nous demandons à ses ravisseurs d'éviter qu'on lui fasse du mal en le libérant tout de suite», déclare la radio qui précise «tenir pleinement informée la famille» d’Alan Jonhston à qui elle réitère son soutien.