Grande-Bretagne : Un septuagénaire se fait passer pour son frère mort pour toucher les allocations

MONDE Il a été condamné à 28 mois de prison…

A.Ch. avec AFP

— 

Des livres sterling
Des livres sterling — Shaun Curry AFP

Un septuagénaire britannique a été condamné vendredi à 28 mois de prison pour avoir fraudé les allocations sociales en usurpant les identités d'un ami, d'un quasi homonyme et de son frère, mort en 1967. «C'est une tragédie de voir un homme de votre âge au tribunal, mais vous ne pouvez vous en prendre qu'à vous-même. Vous êtes un fraudeur de la pire espèce, aussi avare que malhonnête», a lancé le juge du tribunal de Liverpool à Carl Jones, âgé de 79 ans.

Il a empoché 285.000 euros de prestations sociales

Déjà condamné en 1952 pour trafic de drogue, l'accusé a empoché plus de 200.000 livres, soit 285.000 euros, de prestations sociales au cours des treize dernières années en usurpant l'identité de trois personnes différentes. La police a trouvé à son domicile trois passeports qui portaient à chaque fois sa photo d'identité, mais un nom différent: celui d'un quasi homonyme, Charles Jones, d'un vieil ami du lycée, Brian Abram, et de son frère Roy.

La demande de passeport pour ce dernier stipulait qu'il vivait en Espagne depuis 22 ans, ce qui permettait de justifier l'absence de toute trace le concernant au Royaume-Uni. En fait, il était mort en 1967. Grâce à ces documents, l'accusé a réclamé à partir de 2002 des allocations logement, des crédits d'impôt divers, ainsi que des pensions de retraite. Jusqu'à ce que le ministère du Travail et des Retraites et les services municipaux de Liverpool ne découvrent le pot aux roses lors d'une enquête de routine.

Son avocat plaide les regrets

L'avocat du septuagénaire a plaidé que son client avait exprimé des «regrets sincères» et que l'argent en question n'avait pas servi à alimenter «un train de vie spectaculaire» mais à «aider les enfants» de l'accusé. Le juge, lui, a estimé que Carl Jones avait volé cet argent à des gens «qui en avaient besoin» et qu'il était «un criminel déterminé aux méthodes sophistiquées».