Deux randonneurs français morts de déshydratation au Nouveau-Mexique

MONDE Leur fils de neuf ans est en vie…

A.Ch.

— 

Le parc national de White Sands, au Nouveau-Mexique.
Le parc national de White Sands, au Nouveau-Mexique. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Deux touristes originaires de Reims ont trouvé la mort lors d’une randonnée au Nouveau-Mexique, dans le sud-ouest des Etats-Unis, rapporte l’agence Associated Press. Leurs corps ont été retrouvés ce mardi. Les gardes du parc ont d’abord trouvé celui de la jeune femme non loin du point de départ de la randonnée. En regardant dans son appareil photo, ils ont vu qu’elle n’était pas seule et ont continué leurs recherches pour trouver le corps de son mari, qui gisait 3 kilomètres plus loin. Leur fils de neuf ans était aux côtés de son père, inanimé mais vivant. En état de déshydratation avancée et atteint de graves brûlures à la suite d’une exposition prolongée au soleil, le petit garçon a été emmené à l’hôpital. Il sera confié à sa grand-mère quand son état le permettra.

La mère se sent mal et rebrousse chemin

D’après le New York Daily News, l’enfant a expliqué à la brigade de surveillance des parcs nationaux, les Park Rangers, que sa mère, âgée de 51 ans, était tombée malade pendant la randonnée et qu’elle avait rebroussé chemin pendant que lui et son père continuaient à marcher. Mais le père, âgé de 42 ans, a perdu connaissance. Une enquête a été ouvert par le comté d’Otero, en collaboration avec la France, pour éclaircir les circonstances du drame. Les corps des parents vont être autopsiés.

D’après les médias américains, le couple serait parti sans eau. Les températures dans le parc national de White Sands, un désert de dunes, descendent rarement en dessous de 32°C et peuvent atteindre 40°C dans la journée. Le couple aurait emprunté un des sentiers de randonnée les plus difficiles. En juin 2011, une jeune femme de l’Iowa avait trouvé la mort sur ce même chemin et en 2002, un Japonais de 29 ans avait disparu avant d’être retrouvé des semaines plus tard mort de chaleur.

« Je ne pense pas qu’il étaient préparés à la chaleur, a déclaré le shérif du comté. Je pense qu’ils croyaient que c’était juste un sentier et qu’ils allaient marcher. Ils ont commencé ensemble. La mère s’est sentie mal… C’était peu avant qu’elle s’effondre et à ce moment-là, plus loin sur le chemin, le père s’est effondré aussi. C’est une tragédie. »