Revivez le premier débat républicain: Donald Trump fait le show

USA 2016 Donald Trump a fait ses débuts sur la grande scène de Fox News...

Philippe Berry
— 
Donald Trump lors du premier débat en vue de la primaire républicaine, le 6 août 2015.
Donald Trump lors du premier débat en vue de la primaire républicaine, le 6 août 2015. — MANDEL NGAN / AFP

20h00: Le mot de la fin

- Kasich: Je veux parler de ce que j'ai fait. J'ai baissé les impôts et redonné de l'espoir à l'Ohio

- Christie: Je suis né dans une famille de la middle class. Je suis le premier de ma famille à être allé à la fac. Je suis un conservateur et pro-Life dans un Etat où c'est compliqué de l'être.

- Paul: Je suis un républicain différent. Je me suis battu pendant 10 heures au Sénat pour défendre vos libertés.

- Rubio: Mes parents sont nés dans la pauvreté à Cuba. J'ai travaillé dans un bar. Je suis candidat à la présidentielle. Je suis l'incarnation du rêve américain.

- Cruz: Si je suis élu président, je vais annuler tous les décrets de Barack Obama. Et ouvrir une enquête contre le Planning familial.

- Carson: Je suis le seul à avoir opéré des frères siamois. J'espère que je ne suis pas le seul à vouloir défendre les libertés.

- Huckabee: [on croit qu'il attaque Donald Trump]... Et bien sûr je veux parler d'Hillary Clinton.

- Walker: Je me suis attaqué aux syndicats et j'ai gagné.

- Bush: On peut restaurer la grandeur l'Amérique. Je l'ai fait en Floride.

- Trump: Notre pays est en danger. On ne gagne plus. On n'arrive pas à battre la Chine sur le commerce, les Japonais sur les voitures ou le Mexique sur l'immigration.

19h55: Le point de vue d'Herman Cain

Vous vous souvenez du roi de la pizza?

19h50: Carly Fiorina a remporté le débat de l'apéro

L'ex-patronne de HP a surnagé dans le débat de la table des enfants. Et vu le boost des recherches Google, elle pourrait bien être promue en L1 pour le prochain débat.

19h45: Pendant ce temps-là sur BitTorrent...

L'album de Dr Dre, "Compton", qui a fait ses grands débuts sur Apple Music, est déjà disponible en téléchargement illégal.

19h40: Le débat part dans tous les sens

Le format à 10 candidats et des réponses d'une minute n'aident vraiment à développer sa pensée. Ça passe du coq à l'âne, de l'Iran aux transgenres en deux minutes.

19h30: La violence policière expédiée en 30 secondes

"Il faut traiter tout le monde de la même façon et mieux entraîner les forces de l'ordre", avance Scott Walker.

19h25: Trump commence à galérer

Fox News, malgré tout le mal qu'on peut en penser, pose de bonnes questions. La modératrice demande au candidat, qui s'identifiait d'abord comme un démocrate pro-avortement pourquoi il flip-flop (retourne sa veste). Trump patine et parle de l'enfant d'un couple d'amis qui devait avoir un avortement, et qui est devenu "une superstar".

19h20: Les républicains ont du mal à prononcer «Iran»

Il va falloir apprendre aux républicains que le nom du pays n'est pas [aïe-ranne] comme "I ran a marathon". Sinon il y a un consensus chez tous les candidats: le deal sur le nucléaire est mauvais, il ne faut pas négocier avec le diable. Ils oublient que la communauté internationale est plutôt unie sur ce coup.

19h15: "Marco Rubio est mignon", selon ma copine

Elle offre son point de vue sur le jeune sénateur de Floride.

19h10: Donald Trump sur ses faillites

"J'ai utilisé les lois de ce pays (sur le chapitre 11) comme de nombreux hommes d'affaires. Mais j'emploie des milliers de personnes, je crée de la richesse". "Ce pays a une dette de 19 trillons, il faut un homme comme moi pour régler ça".

19h10: Différence de point de vue sur les retraites

Christie veut transformer un système qui va "exploser". Huckabee préfère des réformes en douceur sans voler la retraite de mamie (pour faire simple).

19h00: Hillary, l'ennemie n°1

Les républicains s'entendent au moins sur un point: Hillary Clinton est l'ennemi numéro 1. John Kasich et Ben Carson tirent à boulets rouges sur la candidate démocrate. "Je doute qu'elle remporte la nomination", s'amuse Carson, sous les applaudissements de la salle.

18h50: Le temps de parole pas vraiment égalitaire

Il faudra voir à la fin, mais pour l'instant, c'est un peu le Donald Show. Ben Carson se plaint, d'ailleurs. De toute façon avec 10 candidats, cela fait moins de 10 minutes par tête.

18h45: Donald Trump explique ses donations à Hilary Clinton

"Je suis un business man. Je donne à tout le monde, et quand j'ai besoin d'une faveur, ils sont là. C'est un système cassé". Quelle faveur a-t-il obtenu d'Hillary? "Elle est venue à mon mariage, elle n'avait pas le choix".

18h45: Jeb Bush galère sur la guerre en Irak

"Avec les éléments que l'on a maintenant, c'était une erreur". Son nom va être un vrai boulet.

Ils sont globalement tous très à droite. Chris Christie est le seul assez centriste. Bush tente de trouver un juste milieu un peu mou. Trump n'est pas sérieux et hurle avec le vent (sa popularité ne durera pas). Globalement, la différence avec la droite française n'est pas tant sur l'économie que sur les valeurs sociales ultraconservatrices (anti-avortement, anti-science etc).

18h40: Bras de fer entre Rand Paul et Chris Christie sur la NSA

Rand Paul s'oppose à la collecte massive de données personnelles. Mais il hurle tellement qu'il se perd un peu. Christie le tacle. "C'est facile d'avoir cette position mais quand la vie d'Américains est en jeu, on ne peut pas toujours faire la différence" (entre un potentiel terroriste et un bon citoyen, ndr).

18h35: Rubio marque des points

Clair, précis sur l'immigration, il refuse de réduire le problème à un mur. "Il faut un mur, mais s'ils creusent un tunnel, il faut un système [administratif] pour recenser les illégaux".

18h30: Bush, c'est mou mou mou

Il va falloir muscler ton jeu, Jeb. Il peine à expliquer ses positions sur l'immigration, contre une amnistie massive mais pour un "chemin" vers la régularisation pour certains.

18h25: La stratégie de Trump? S'attaquer aux médias

"Sans moi, on ne parlerait même pas d'immigration illégale. Mais les médias, malhonnêtes, ont déformé mes propos", jure-t-il en référence à sa sortie contre les immigrés mexicains drogués/violeurs. Quelles preuves a-t-il sur l'implication du gouvernement mexicain qui envoie, selon lui, les criminels aux Etats-Unis? "Je l'ai vu sur le terrain, on me l'a dit. Nos leaders sont stupides, le gouvernement mexicain est plus malin". Le hashtag #somebodytoldme ne devrait pas tarder à faire fureur sur Twitter.

18h25: Et ça commence sur l'avortement

Ted Cruz veut couper les fonds du Planning familial. Mike Huckabee veut s'attaquer à la Cour Suprême car "on a les preuves scientifiques qu'un foetus est une personne dès la conception". Non Mike, la bible n'est pas reconnue comme autorité scientifique.

18h20: Chris Christie défend son bilan

Tony Soprano, hum, Chris Christie, défend les problèmes de la dette du New Jersey. "Cétait bien pire avant".

18h15: Trump ne s'excuse pas d'avoir appelé des femmes "fat pigs"

 

La modératrice de Fox News l'attaque sur ses insultes contre les femmes, qu'il a traitées de "fat pigs". Ze Donald dégaine: "Le gros problème de ce pays, c'est qu'on est trop politiquement correct. Je n'ai pas le temps d'être politiquement correct, et ce pays non plus. On perd face à la Chine, face à tout le monde. "

18h10: "En Floride, on m'appelle Jeb"

"Je suis fier de mon père et de mon frère, mais en Floride, on m'appelle Jeb". Bush est face à son plus gros défi: se faire un prénom.

18h10: Marco Rubio, candidat "du futur"

Pourquoi es-il plus qualifié que Jeb Bush? "Je suis le candidat du futur". AKA: tu es vieux, Bush.

18h10: L'ouverture de Ben Carson

"Ce qui compte, c'est d'avoir un cerveau". Le neurochirurgien tente de minimiser son manque d'expérience.

18h05: C'est parti!

Et Baston Trump vs Rand Paul. Trump refuse de promettre qu'il ne sera pas candidat indépendant s'il ne décroche pas la nomination. Rand Paul l'allume: "C'est le problème, il a déjà donné de l'argent aux Clintons".

@Hugo: Yes, allez-y dans les commentaires. Malheureusement, c'est juste sur Fox News.

HugoCouturier

On pourra discuté avec vous Philippe ? Si oui Pourquoi il y a t'il énormément de participant 17 a la primaire ? Il n'y a pas de chef de l'opposition clair ?

Jamais une primaire républicaine n'avait été aussi ouverte. Avec 17 candidats majeurs en lice, Fox News a dû créer deux divisions pour le premier débat télévisé, jeudi soir. A 17h00 (23h00 heure de Paris), sept adversaires qui n'ont aucune chance de s'imposer débattront à la table des enfants. Et puis à 21h00 (3h00 du matin), les dix favoris croiseront le fer. Pour les insomniaques, 20 Minutes comptera les points du débat principal en live blog. Le troll Donald Trump peut-il convaincre qu'il est à prendre au sérieux? Jeb Bush et Marco Rubio vont-ils se réveiller? Qui dérapera sur l'avortement? La soirée promet d'être animée.