Juncker confiant dans la possibilité d'un accord avec les créanciers

ECONOMIE Jean-Claude Juncker juge que « les négociations progressent de manière satisfaisante » tant du point de vue des autorités grecques que de la Commission.

20 Minutes avec AFP

— 

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, le 22 juillet 2015 à Bruxelles
Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, le 22 juillet 2015 à Bruxelles — John Thys AFP

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, croit à la possibilité pour la Grèce de conclure un accord avec ses créanciers ce mois-ci, « de préférence avant le 20 août ».

« Les négociations progressent de manière satisfaisante »

« Tous les rapports qui me parviennent me laissent penser qu’il sera possible de conclure un accord au cours du mois d’août, de préférence avant le 20 août » sur un troisième plan d’aide pour Athènes, affirme Jean-Claude Juncker dans un entretien à l’AFP. La Grèce doit rembourser à cette date une somme de 3,4 milliards d’euros à la Banque centrale européenne.

Jean-Claude Juncker juge que « les négociations progressent de manière satisfaisante » tant du point de vue des autorités grecques que de la Commission.

Le ministre grec des Finances Euclide Tsakalotos s’est lui aussi dit confiant mardi en la finalisation du nouveau prêt de plus de 80 milliards d’euros sur trois ans à la Grèce d’ici le 20 août.

Si toutefois ce délai devait s’avérer trop court, « on devrait avoir recours à une deuxième édition du mécanisme de financement relais » par lequel l’UE a déjà accordé un prêt d’urgence de sept milliards d’euros à la Grèce en juillet, a expliqué M. Juncker.