Crash d'Albacete: Une erreur de réglage au décollage à l'origine de l'accident

ENQUETE Neuf Français étaient morts dans le crash du F-16 grec...

A.-L.B. avec AFP

— 

Colonne de fumée sur la base militaire de Los Llanos après le crash d'un F16, le 26 janvier 2015 à Albacete en Espagne
Colonne de fumée sur la base militaire de Los Llanos après le crash d'un F16, le 26 janvier 2015 à Albacete en Espagne — Josema Moreno AFP

L’avion de combat grec F-16 qui s’est écrasé au décollage en Espagne le 26 janvier, tuant neuf aviateurs français, a été déséquilibré par une erreur de réglage qui a provoqué un piqué de l’aile droite, a conclu l’enquête internationale.

Cette erreur a vraisemblablement été provoquée par le déplacement involontaire d’un objet dans le cockpit, comme une check-list (liste de vérifications à effectuer avant le décollage), qui a touché un des compensateurs aérodynamiques, ajoute l’enquête mise en ligne sur le site du ministère français de la Défense.

Un « héros » américain décoré par la France après le crash d’un F-16 à Albacete

« L’aéronef accidenté n’était pas correctement compensé pour le décollage (…) le compensateur en lacet avait été accidentellement calé sur la compensation maximale en lacet à droite (12 degrés à droite), ce qui affecta considérablement l’aérodynamique de l’aéronef », relève le groupe d’enquête international.

Dérapage de l’appareil

Ce groupe regroupe la France, l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne et les Etats-Unis, et est présidé par la Grèce. Ces avions de chasse sont équipés de compensateurs en tangage, en roulis et en lacets afin de réduire les efforts du pilote sur le manche et le palonnier.

L’appareil a donc roulé et décollé « avec un braquage de gouverne de direction calé sur la position maximale de compensation en lacet à droite », poursuivent les enquêteurs. Le nez du F16 a alors « oscillé rapidement vers la droite, produisant un dérapage » puis un piqué de l’aile droite jusqu’à ce que l’avion touche le sol.

Au final, les paramètres du compensateur semblent « avoir été décalés accidentellement par un objet » mobile tel que des « check-list incorrectement rangées ».

Cause accidentelle

Facteur aggravant, la procédure de « check-list », qui doit normalement se faire au dernier moment, a été effectuée 20 minutes avant le décollage. Le pilote ne s’est donc probablement pas rendu compte du changement de réglage et le F-16 est dépourvu de système d’alerte en cas de compensation incorrecte au décollage.

L’accident s’est produit lors d’un exercice à Albacete (sud-est de l’Espagne) impliquant des avions de chasse de plusieurs pays. Le F16 grec s’est transformé en une boule de feu qui a fauché pilotes et mécaniciens - essentiellement français et italiens - qui s’affairaient sur le tarmac.

Outre neuf Français, les deux pilotes du F16 ont été tués en tentant de s’éjecter. Sept Français et dix Italiens ont aussi été gravement blessés.