Londres laisse du temps à Paris

© 20 minutes

— 

La Grande-Bretagne cède aux pressions françaises. Londres a accepté de donner davantage de temps à Paris pour lui permettre d’obtenir un « accord équitable » avec la Libye,dans l’affaire du DC-10 d’UTA. La France exige que les indemnités versées aux familles des victimes soient revues à la hausse. En attendant, le vote du projet britannique de résolution, favorable à une levée des sanctions contre Tripoli, a été reporté au Conseil de sécurité.