Proche-Orient: Netanyahou autorise la construction «immédiate» de 300 logements en Cisjordanie

CONFLIT Le Premier ministre israélien relance ainsi la colonisation des Territoires palestiniens, considérée par la communauté internationale comme le principal obstacle à la paix...

B.D. avec AFP

— 

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou lors d'une conférence de presse à Nicosie (Chypre), lors d'une visite officielle, le 28 juillet 2015.
Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou lors d'une conférence de presse à Nicosie (Chypre), lors d'une visite officielle, le 28 juillet 2015. — AFP PHOTO / POOL / PETROS KARADJIAS

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a annoncé ce mercredi avoir donné l'autorisation de démarrer la construction «immédiate» de 300 logements en Cisjordanie occupée, relançant la colonisation considérée par la communauté internationale comme le principal obstacle à la paix.

«Après des consultations au bureau du Premier ministre, la construction immédiate de 300 logements à Beit El a été autorisée», indique un communiqué qui annonce également «la planification» de plus de 500 logements à Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la ville occupée et annexée par Israël.

Heurts

La décision de Benyamin Netanyahou survient alors que l'armée détruisait ce mercredi deux maisons en construction à Beit El, une colonie de Cisjordanie proche de Ramallah, suite à une décision de justice. Ces démolitions ont dégénéré en heurts entre des colons et les forces de sécurité israéliennes, a constaté un photographe de l'AFP. La Cour suprême israélienne avait ordonné le mois dernier la destruction de ces deux bâtiments, et a rejeté ce mercredi matin l'appel de l'entrepreneur contre la destruction.

Le bureau de Benyamin Netanyahou précise que l'autorisation donné mercredi est «une construction promise il y a trois ans par le gouvernement israélien suite à la destruction des maisons de la colline de l'Oulpena», un quartier de Beit El où des colons avaient construit sans autorisation. Quant au projet à Jérusalem-Est, Benyamin Netanyahou a «autorisé la planification de logements à Pisgat Zeev, à Ramot, à Guilo et à Har Homa», tous des quartiers de colonisation de la partie occupée et annexée par Israël depuis 1967.

Près de 400.000 colons israéliens vivent actuellement en Cisjordanie occupée et, dix ans tout juste après le retrait unilatéral israélien de la bande de Gaza, une majorité d'Israéliens seraient pour la reprise de la colonisation à Gaza. Pour la communauté internationale, la colonisation par Israël des Territoires palestiniens est le principal obstacle à un processus de paix déjà au point mort depuis des années.