Un chien policier donné par la France pour succéder à Akil, tué durant l’assaut du Bardo

FAITS DIVERS Début septembre, une équipe tunisienne viendra récupérer l’animal en Seine-et-Marne…

A.-L.B.

— 

Un chien policier au travail, à Bouchoucha, le 2( mai 2015
Un chien policier au travail, à Bouchoucha, le 2( mai 2015 — Ali Dali/AP/SIPA

Un chien policier entraîné en France va bientôt être donné à la Tunisie, après la mort du berger allemand Akil, tué par des terroristes durant l’assaut du musée du Bardo à Tunis, le 18 mars 2015.

Ce don avait été annoncé par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, en soutien aux Tunisiens frappés par le terrorisme. Selon Le Parisien de ce mercredi, plusieurs chiens sont entraînés à Cannes-Ecluses (Seine-et-Marne) et une équipe tunisienne viendra récupérer l’animal choisi début septembre. L’opération coûte, selon le quotidien, 6.000 euros.

Emotion après la mort de l’animal

La mort du berger allemand Akil lors de l’assaut contre les terroristes au musée Bardo avait ému de nombreuses personnes, dont le président tunisien Béji Caïd Essebsi. Sur une civière, l’animal avait été applaudi à la sortie du lieu de l’attentat en Tunisie.

L’attentat terroriste du musée du Bardo à Tunis, le 18 mars 2015, a causé la mort de 24 personnes, dont 21 touristes et deux terroristes. L’attaque, revendiquée par le groupe Etat islamique, avait fait 45 blessés.