Migrants: Au moins une dizaine de morts dans un naufrage au large de la Libye

MONDE Ces migrants seraient essentiellement des hommes de nationalité sub-saharienne (Somalie, Erythrée, Bénin et Mali)...

A.B. avec AFP

— 

Des migrants dans un camp de réfugiés de la Croix Rouge, à Rome, le 16 juin 2015
Des migrants dans un camp de réfugiés de la Croix Rouge, à Rome, le 16 juin 2015 — Filippo Monteforte AFP

Au moins une dizaine de migrants, selon le parquet de Syracuse (Sicile), seraient morts dans le naufrage d’un bateau pneumatique au large des côtes libyennes mercredi matin. Jeudi soir, le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) évoquait de son côté un bilan d'une quarantaine de morts.

Des migrants venus principalement de Somalie, d'Erythrée, du Bénin et du Mali

«De ce que j'ai réussi à savoir, les victimes se trouvaient sur un bateau pneumatique à bord duquel il y avait une centaine de migrants», a précisé le procureur de Syracuse. Repérés par les secours, les migrants étaient en train de quitter l'épave afin d'être recueillis par un navire militaire allemand, le Hosltein, quand un incident s'est produit. «Quatre-vingt-huit personnes ont été sauvées mais les autres ont péri en mer», a précisé le procureur, qui a ajouté que la «thèse accidentelle devait encore être vérifiée».

Bateaux de migrants: Que peut faire l’Europe pour éviter les drames?

Plus tôt dans la soirée, un porte-parole du HCR en Italie, Federico Fossi, avait affirmé que ses «collègues (étaient) en train d'interroger les survivants de ce naufrage, arrivés dans l'après-midi à Augusta (Sicile)». Selon le HCR, ces migrants sont essentiellement des hommes de nationalité sub-saharienne (Somalie, Erythrée, Bénin et Mali).

Le quotidien italien La Repubblica avait évoqué plus tôt un convoi de trois bateaux pneumatiques partis de Tripoli. Le Holstein a ramené à terre jeudi après-midi un total de 283 réfugiés. Selon l'un deux, un Ghanéen de 22 ans, cité par le quotidien italien, au moins une trentaine de ses compagnons auraient péri.

Des femmes et des enfants

Aux membres de l’organisation humanitaire Save the Children, ces hommes ont raconté que qu’il y avait des femmes et des enfants parmi les disparus. « Nous avons parlé avec plusieurs d’entre eux et les versions concordent. J’ai devant moi un jeune garçon en pleurs qui dit avoir perdu son frère. Les victimes seraient toutes originaires de l’Afrique sub-saharienne », a affirmé Giovanna di Benedetto, porte-parole de Save the Children, citée par la Repubblica.

Selon les estimations de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en date du 10 juillet, plus de 150.000 migrants sont arrivés en Europe par la mer depuis le début de l’année, pour moitié en Italie, où les arrivées sont encore supérieures aux records enregistrés en 2014, et pour moitié en Grèce, où elles connaissent une croissance exponentielle. Au large de la Libye, la traversée a coûté la vie à plus de 1.900 personnes cette année.