Le candidat à la Maison Blanche Donald Trump à New York, le 22 juillet 2015
Le candidat à la Maison Blanche Donald Trump à New York, le 22 juillet 2015 — Spencer Platt GETTY IMAGES NORTH AMERICA

MONDE

Etats-Unis: Après ses propos anti-immigrés, Donald Trump à la frontière mexicaine

Le milliardaire et candidat à la Maison Blanche avait tenu des propos virulents à l’encontre des Mexicains…

L’homme d’affaires et candidat à la primaire républicaine, Donald Trump, devait se rendre jeudi à la frontière américano-mexicaine, un mois après de virulents propos anti-immigration ayant déclenché une campagne de boycott et des critiques incendiaires, y compris dans son camp politique. « Je me rends à la frontière jeudi. J’y rencontrerai des personnes très courageuses, il me tarde de vivre cette journée importante », a-t-il affirmé dans un tweet.

C’est au cours de son discours de candidature à la Maison Blanche, le 16 juin à New York, que Donald Trump avait pourfendu l’immigration mexicaine aux Etats-Unis.

« Drogue », « déliquance », « violeurs »

« Lorsque le Mexique envoie ses gens, ils n’envoient pas leurs meilleurs éléments. Ils n’envoient pas des gens comme vous. Ils envoient des gens qui ont beaucoup de problèmes, et ils nous apportent leurs problèmes. Ils apportent de la drogue, ils apportent de la délinquance, ce sont des violeurs. Et certains, je suppose, sont des gens bien », avait-il déclaré.

Ces propos, qui ont déclenché une vague de protestations chez les Hispaniques aux Etats-Unis et dans plusieurs pays d’Amérique latine, ont été suivis d’une série de boycott, notamment contre le très lucratif concours Miss Univers, dont Donald Trump est copropriétaire. La ville de New York ou encore la chaîne de magasins Macy’s ont rompu leurs relations commerciales avec le magnat de l’immobilier.

Plusieurs candidats à la présidentielle sont aussi montés au créneau pour se dissocier de Donald Trump et ce dernier n’a pas hésité à leur rendre la pareille multipliant les critiques contre ses quinze adversaires à l’investiture républicaine.

L’équipe du candidat de 69 ans a précisé que Donald Trump se rendrait jeudi dans la ville de Laredo au Texas (sud), où il visitera le poste frontière, s’adressera aux forces de l’ordre et donnera une conférence de presse.