Au moins 61 tués dans un attentat contre une mosquée de Bagdad

IRAK Le Premier ministre Nouri al-Malili, un chiite, a imputé l'attentat aux extrémistes sunnites...

D'après AFP

— 

Au moins 61 personnes ont été tuées et 130 blessées mardi dans un attentat au camion piégé près de la mosquée chiite Al-Khallani, dans le quartier de Sinak de Bagdad. Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier dans la capitale depuis celui qui avait frappé un marché le 18 avril, faisant au moins 140 morts.

Le Premier ministre Nouri al-Malili, un chiite, a imputé l'attentat aux extrémistes sunnites qui s’en sont pris il y a une semaine au mausolée chiite de Samarra. Un premier attentat contre le mausolée de Samarra, lieu saint vénéré par les chiites, le 22 février 2006, avait constitué le point de départ d'une flambée meurtrière de violences confessionnelles.

Depuis quelques temps, la situation était relativement calme à Bagdad, avec la montée en puissance d'un plan de sécurisation lancé en février et qui mobilise environ 85.000 soldats américains et irakiens.

L’attentat de Bagdad intervient le jour où une grande offensive militaire, baptisée «Arrowhead Ripper», a débuté dans la région de Baqouba, un bastion de la branche irakienne d'Al-Qaïda.