Crise grecque: Athènes veut finaliser l'accord sur un nouveau prêt d'ici au 20 août

GRÈCE Le prêt en question devrait courir sur trois ans...

20 Minutes avec AFP

— 

Devant le Parlement grec, le 21 juillet 2015.
Devant le Parlement grec, le 21 juillet 2015. — AFP

Une nouvelle échéance pour la Grèce. Mardi, Olga Gerovassili, la porte-parole du gouvernement grec a annoncé qu’un accord avec les créanciers sur le nouveau prêt était espéré d'ici au 20 août. Une déclaration faite quelques heures après l'introduction au Parlement du deuxième volet des mesures controversées, réclamées par l'Union européenne et le FMI (Fonds monétaire international).

Après le vote de ces mesures, prévu pour mercredi soir, le gouvernement "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard", a indiqué la porte-parole.

La Grèce espère d'ici à cette date finaliser l'accord sur un troisième prêt sur trois ans, comme convenu le 12 juillet entre Athènes et la zone euro.

Le 20 août, la Grèce, dont les caisses sont vides, doit rembourser 3,188 milliards d'euros à la Banque centrale européenne (BCE) puis 1,5 milliard d'euros au FMI en septembre.

Standard and Poor's a relevé la note de la dette grecque de deux crans

Lundi, grâce aux 7,16 milliards d'euros débloqués en urgence par l'Union européenne, la Grèce a pu solder deux arriérés dus au FMI les 30 juin et 13 juillet, pour un total de deux milliards d'euros et verser à la BCE son dû de 4,2 milliards d'euros.

Suite à cet accord et au financement d'urgence obtenu par Athènes, l'agence de notation Standard and Poor's a relevé mardi de deux crans, à « CCC+ » sa note de la dette grecque, assorti d'une perspective « stable ». Selon l’agence de notation, cet accord a réduit le risque d'une éventuelle sortie de la Grèce de la zone euro, mais le danger d'un « Grexit » reste néanmoins « élevé ».