Un drone passe près d'un avion de la Lufthansa arrivant à Varsovie

TRANSPORT Il était à 100 mètres de l'appareil de la compagnie allemande...

20 Minutes avec AFP

— 

Un avion de la compagnie Lufthansa quitte l'aéroport de Duesseldorf en Allemagne, le 26 mars 2015
Un avion de la compagnie Lufthansa quitte l'aéroport de Duesseldorf en Allemagne, le 26 mars 2015 — Patrik Stollarz AFP

Un drone est passé lundi à environ cent mètres d'un appareil de la compagnie allemande Lufthansa arrivant à Varsovie en provenance de Munich, a indiqué mardi l'agence polonaise de la navigation aérienne, citant l'équipage.

L'appareil, un Embraer 195, se trouvait à environ dix kilomètres de l'aéroport international de Varsovie Okecie, à l'altitude de 700 mètres, quand ses pilotes ont aperçu un objet volant. L'objet n'a pas perturbé cependant l'atterrissage normal de l'appareil de la Lufthansa.

Accidents ou provocations, les drones ne sont pas toujours inoffensifs

Une vingtaine d'appareils ont dû changer d'itinéraire d'atterrissage

«C'était probablement un drone, dont la présence à cet endroit était inadmissible, puisqu'il se trouvait dans l'axe de la piste d'atterrissage», a indiqué un porte-parole de l'agence. La police, partie à la recherche de l'engin, venant probablement de la localité de Piaseczno, et de son pilote, ainsi que deux hélicoptères, un de la police, l'autre de l'armée, n'ont trouvé ni l'un ni l'autre.

Par précaution, une vingtaine d'appareils arrivant à Varsovie ont dû changer d'itinéraire d'atterrissage, avant que le trafic revienne à la normale. Le pilote du drone pourrait être accusé d'avoir créé un danger pour le trafic aérien, un délit passible de huit ans de prison au maximum.

Un incident similaire s'est produit l'année dernière à Cracovie. Une enquête judiciaire avait été ouverte, mais n'a pas encore abouti. Samedi dernier, des pompiers californiens se sont plaints de voir cinq drones gêner leurs hélicoptères dans leur combat contre un incendie.

En France, depuis le début de l'année, trois vols de drones ont été signalés par des pilotes dans l'axe des pistes d'Orly et deux à Roissy, selon le porte parole de la Direction générale de l'aviation civile.