USA: Un 16e candidat républicain à la Maison Blanche, John Kasich

ETATS-UNIS Le gouverneur de l’Ohio avait déjà été brièvement candidat aux primaires présidentielles de 2000, avant de se rallier à George W. Bush...

A.B. avec AFP

— 

Le gouverneur de l'Ohio, John Kasich, le 18 avril 2015 à Nashua, dans le New Hampshire
Le gouverneur de l'Ohio, John Kasich, le 18 avril 2015 à Nashua, dans le New Hampshire — Darren Mccollester GETTY IMAGES NORTH AMERICA

A six mois du début des primaires pour la Maison Blanche, le nombre de candidats à l’investiture républicaine atteint un record avec une seizième candidature mardi, celle du gouverneur de l’Ohio, John Kasich.

Draguer les minorités

« Je suis ici pour vous demander vos prières, votre soutien, vos efforts, car j’ai décidé d’être candidat à la présidence des Etats-Unis », a déclaré John Kasich, 63 ans, dans un discours à Columbus, dans l’Ohio. Comme son rival Jeb Bush avec la Floride, il entend faire de son Etat une vitrine, se présentant comme un champion de l’orthodoxie budgétaire (suppression des déficits, baisse des impôts).

Mais son message s’adresse aux électeurs qui se situent hors de la base traditionnelle du parti républicain : cols-bleus, travailleurs précaires et minorités. « Beaucoup de gens en Amérique aujourd’hui ne sont pas sûrs que le rêve américain est possible, que le rêve américain est en vie », a-t-il dit, citant notamment les travailleurs qui n’ont pas assez d’argent pour acheter des médicaments. « Si vous faites partie d’une minorité, comme les Afro-Américains, vous devez vous demander si le système non seulement ne marche pas pour vous, mais marche contre vous », a lancé John Kasich.

La liste des candidats aux primaires compte désormais pas moins de quatre sénateurs, quatre gouverneurs, quatre anciens gouverneurs, un ex-sénateur, une ancienne PDG, un neurochirurgien à la retraite et le magnat de l’immobilier Donald Trump, passé en tête des sondages.

Déjà candidat aux primaires présidentielles de 2000

John Kasich a siégé à la Chambre des représentants (1983-2001), où il présida la commission du Budget, et avait même tenté, brièvement, une candidature aux primaires présidentielles de 2000, avant de se rallier à George W. Bush. Peu connu au niveau national et quantité négligeable à ce stade préliminaire dans les sondages, il est néanmoins respecté dans la classe politique pour deux raisons. Il est populaire dans son Etat au-delà de la base républicaine : il a été réélu en novembre avec 64 % des voix.

Et il dirige l’un des Etats les plus importants pour les élections présidentielles, l’Ohio, l’un des « Etats clés » où partis républicain et démocrate engloutissent des fortunes pour faire gagner leur candidat car, contrairement à la majorité des Etats, aucun parti n’y domine ; Barack Obama l’a remporté deux fois.

Lancement des primaires en février 2016

C’est aussi dans l’Ohio que les républicains organiseront leur convention d’investiture en juillet 2016, à Cleveland, et tiendront leur premier débat télévisé de la campagne, le 6 août.

Les primaires devraient commencer en février 2016 dans l’Iowa et le New Hampshire, mais le calendrier n’est pas encore inscrit dans le marbre. La présidentielle aura lieu en novembre 2016.