L’Autriche va «délocaliser» 500 demandeurs d’asile en Slovaquie

DIPLOMATIE Les autorités slovaques entendent ainsi « payer leurs dettes » envers l’Autriche voisine…

Vincent Vantighem

— 

Vienne (Autriche), le 20 avril 2015. Des autrichiens participent à un rassemblement en hommage aux migrants morts lors de la traversée de la Méditerranée.
Vienne (Autriche), le 20 avril 2015. Des autrichiens participent à un rassemblement en hommage aux migrants morts lors de la traversée de la Méditerranée. — JOE KLAMAR / AFP

Difficile d’espérer que cet exemple fasse tâche d’huile dans toute l’Europe. L’Autriche va confier à la Slovaquie le soin de loger 500 migrants ayant formulé une demande d’asile en Autriche, selon un accord bilatéral conclu lundi et destiné à soulager les capacités de premier accueil de la petite république alpine.

Aux termes de cet accord, salué comme «un grand signe de solidarité de la part de la Slovaquie» par la ministre de l'Intérieur autrichienne Johanna Mikl-Leitner, la Slovaquie pendra à sa charge les frais d'hébergement et de nourriture des migrants, l'Autriche assumant les frais de personnel.

70.000 migrants attendus cette année

L'homologue slovaque de Johanna Mikl-Leitner, Robert Kalinak, a justifié le geste de Bratislava par une volonté de «payer (ses) dettes» envers l'Autriche voisine, cette dernière ayant notamment accueilli des réfugiés à l'époque du Rideau de fer, et soutenu l'adhésion du pays à l'UE et à l'espace Schengen.

Les réfugiés resteront toutefois de la responsabilité de l'Autriche, à laquelle incombera la poursuite de l'instruction de leurs demandes d'asile, a-t-il été précisé. L'Autriche, un pays de 8,5 millions d'habitants, table sur l'arrivée de quelque 70.000 nouveaux migrants cette année, après 28.000 l'an passé, et se plaint de structures d'accueil débordées.