Los Angeles: La police découvre 1.200 armes et deux tonnes de munitions chez un homme mort

FAITS DIVERS La police précise que ce n’est pas illégal de posséder autant d’armes…

Vincent Vantighem

— 

Illustration: arme à feu.
Illustration: arme à feu. — J.Jacobson/AP/SIPA

Mitraillettes, pistolets, carabines… Certaines armes étaient encore dans leur housse d’emballage avec l’étiquette indiquant le prix. Les policiers de Los Angeles (Californie, Etats-Unis) ont mis la main sur un drôle d’arsenal en enquêtant sur la mort d’un homme dont le corps avait été retrouvé en état de décomposition avancée dans sa voiture.

Selon The Los Angeles Times qui a révélé cette information lundi soir, les enquêteurs ont découvert 1.200 armes et deux tonnes de munitions soigneusement entreposées au domicile de cet homme, situé dans le quartier de Pacific Palisades. «Notre camion ne peut pas tout transporter d’un coup, a témoigné Andrew Smith, commandant à la police de Los Angeles. On va devoir faire un deuxième voyage…»

Les armes vont être vérifiées une par une

Pour le moment, les enquêteurs ne sont pas parvenus à déterminer dans quelles circonstances le propriétaire de cet arsenal était décédé et si cette mort avait un lieu avec les armes qu’il possédait.

Selon les premiers éléments de l'enquête révélés par The Los Angeles Times, rien n’indique qu’une seule de ces armes ait servi à une quelconque attaque. «Ce n’est pas un crime de posséder autant d’armes si elles ont été obtenues légalement, a poursuivi Andrew Smith. Mais nous allons tout de même les vérifier une par une… Oui, nous avons beaucoup de travail en perspective.»