Un drapeau grec et un autre européen flottent le 13 janvier 2015 en face du Parthénon, à Athènes
Un drapeau grec et un autre européen flottent le 13 janvier 2015 en face du Parthénon, à Athènes — Aris Messinis AFP

ECONOMIE

La Grèce n'est plus en défaut de paiement après avoir remboursé le FMI

La Grèce a pu régler ses arriérés grâce aux sept milliards d'euros débloqués par l'Union européenne...

Enfin une bonne nouvelle pour la Grèce. Le pays n'est officiellement plus en défaut de paiement ce lundi après avoir remboursé le Fonds monéraire international (FMI). Les opérations en vue de payer environ deux milliards d'euros d'arriérés au FMI et 4,2 milliards d'euros dus à la BCE avaient en effet débuté dans la journée.

700 millions d'euros d'intérêts

La Grèce, privée de capitaux frais depuis le mois d'août 2014 par ses créanciers, n'avait pas été en mesure le 30 juin de payer une échéance de 1,56 milliard d'euros au Fonds monétaire international, ni une autre de 457 millions d'euros le 13 juillet, ce qui va donc être fait.

Elle devait aussi payer environ 3,5 milliards d'euros à la Banque centrale européenne lundi même, et environ 700 millions d'euros d'intérêts.

L'Union européenne débloque 7,16 milliards d'euros à la Grèce

Le tout a été rendu possible par le déblocage de 7,16 milliards d'euros de l'Union européenne à la Grèce, annoncé vendredi dans la foulée de l'accord signé lundi dernier avec les créanciers.

La Grèce a aussi prévu de rembourser dans la journée de lundi un prêt de 500 millions d'euros à la Banque de Grèce, arrivé à échéance fin juin.

Grâce au versement de l'UE, et aux ressources normales de l'Etat, celui-ci devrait être en mesure de faire face à toutes ses obligations d'ici à la fin du mois, qui comportent essentiellement des versements de retraites et de traitements de fonctionnaires, a-t-on ajouté.