Les Européens veulent un nouveau référendum. Et vous?

P. K.

— 

Au deuxième anniversaire du 1er mai 2004, l'Union européenne peut célébrer dans son élargissement à l'Europe centrale et orientale un grand succès économique qui a bénéficié non seulement aux nouveaux venus mais aussi, dans une moindre mesure, aux pays de la Vieille Europe.
Au deuxième anniversaire du 1er mai 2004, l'Union européenne peut célébrer dans son élargissement à l'Europe centrale et orientale un grand succès économique qui a bénéficié non seulement aux nouveaux venus mais aussi, dans une moindre mesure, aux pays de la Vieille Europe. — Gérard Cerles AFP/archives

Si Angela Merkel et Nicolas Sarkozy envisagent de faire valider un traité simplifié par voix parlementaire, ils risquent de tomber de haut.

75% des Espagnols, 71% des Allemands, 69% des Britanniques, 68% des Italiens et 64% des Français veulent que la ratification d’un nouveau texte constitutionnel se fasse par voie référendaire, selon un sondage Louis Harris pour le «Financial Times» réalisé dans les cinq principaux pays européens.

Le traité simplifié sera justement l’objet des discussions lors du sommet européen qui se déroulera à Bruxelles jeudi et vendredi.

Tony Blair, mauvais président

Même s’il n’aura sûrement pas le titre de Constitution, le traité simplifié voulu par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel reprendra les principaux éléments du TCE rédigé par Valéry Giscard d’Estaing, et repoussé sans ambiguïté par les électeurs français et néerlandais: président européen, qui pourrait d’ailleurs être Tony Blair, ministre des affaires étrangères. Mais 54% des sondés ne souhaitent pas la création du poste de président européen, et 75% considèrent que Tony Blair ne ferait pas un bon président.

Donnez-nous votre avis sur ce possible référendum...