Grèce: Des incendies provoquent l'évacuation de deux villages

FAITS DIVERS Les incendies de forêt sont fréquents l'été en raison de forts vents et des températures élevées...

N.Beu. avec AFP
— 
Un incendie dans la banlieue est d'Athènes, le 17 juillet 2015.
Un incendie dans la banlieue est d'Athènes, le 17 juillet 2015. — Thanassis Stavrakis/AP/SIPA

Deux incendies de forêt se sont déclarés vendredi, l'un sur le mont Ymette près d'Athènes et le second en Laconie dans le sud du Péloponnèse, à 300 km d'Athènes, où deux villages ont été évacués, a-t-on appris auprès des pompiers.

L'incendie sur le mont Ymette, le plus proche de la capitale, à une dizaine de kilomètres, brûlait des maquis, selon une porte-parole du service des pompiers. « 30 véhicules et 30 pompiers sont sur place tandis que deux hélicoptères seront envoyés. Pour le moment les habitations ne sont pas menacées », a indiqué à l'AFP cette responsable. En revanche, l'incendie de forêt en Laconie a déjà brûlé des maisons et deux villages ont dû être évacués, selon Iraklis Trichilis, le maire de la commune de Monemvassia, cité par l'agence de presse ANA. « C'est infernal en ce moment, il y a des centaines de foyers de feu », a-t-il déclaré à la télévision Skaï.

Les habitants hors de danger

Nikos Tsogas, porte-parole du service des pompiers, a déclaré à Skaï, que «quatre avions, deux hélicoptères, 35 véhicules et plus de 50 pompiers tentaient de circonscrire le feu» en Laconie. Il estime que la situation est « difficile », car les vents continuent d'être forts. « La vie des habitants est hors de danger, on essaie de sauver leurs maisons. »

Des renforts de pompiers sont dépêchés en Laconie, a indiqué le chef de la Protection civile, Tassos Mavropoulos. Les incendies de forêt sont fréquents l'été en raison de forts vents et des températures élevées. Le dernier feu le plus dévastateur remonte à 2007, des dizaines de personnes avaient péri et des forêts de milliers de hectares avaient été détruites dans le Péloponnèse et sur l'île d'Eubée.

Le Premier ministre, Alexis Tsipras, s'est rendu au centre de commandement des pompiers.