Israël boucle les territoires et suspend le processus de paix

© 20 minutes

— 

Après l’attentat-suicide qui a fait 20 morts, dont plusieurs enfants, et une centaine de blessés, mardi soir à Jérusalem, l’Etat hébreu préparait sa riposte, hier. Les troupes israéliennes ont déjà suspendu leur retrait des villes autonomes palestiniennes, qui devait avoir lieu cette semaine. L’armée a également annoncé « le strict bouclage des territoires occupés ». Une vague d’arrestations d’activistes palestiniens et des raids visant les groupes radicaux du Hamas et du Djihad islamique, qui ont tous deux revendiqué l’attentat, étaient également attendus. De plus, Ariel Sharon a gelé tout contact avec l’Autorité palestinienne. De son côté, le Premier ministre palestinien, qui affronte sa crise la plus grave depuis sa prise de fonction en avril, a convoqué d’urgence son cabinet, hier matin. Dans la nuit, il avait déclaré qu’il rompait toute discussion avec le Hamas et le Djihad. Ce dirigeant modéré, qui avait réussi à relancer le processus de paix avec son homologue israélien, a également donné ordre aux forces de sécurité palestiniennes d’arrêter les commanditaires de l’attentat. Une première.