VIDEO. Etats-Unis: Le dalaï lama fête ses 80 ans en Californie

ETATS-UNIS Il a pris la parole devant environ 18.000 personnes, affirmant que tout le monde avait la capacité d'éprouver de la compassion, y compris les extrémistes violents...

20 Minutes avec AFP

— 

Le Dalai Lama pendant les célébrations de son 80e anniversaire, à Anaheim le 5 juillet 2015.
Le Dalai Lama pendant les célébrations de son 80e anniversaire, à Anaheim le 5 juillet 2015. — MINDY SCHAUER/AP/SIPA

Quatre-vingts bougies, et un immense gâteau. Des milliers de sympathisants, et des protestataires, se sont rassemblés dimanche autour du dalaï lama à Anaheim (Californie), au démarrage de trois jours de festivités célébrant les 80 ans du chef spirituel tibétain.

Le dalaï lama, invité d'honneur d'un «sommet mondial de la compassion», a pris la parole devant environ 18.000 personnes, affirmant que tout le monde avait la capacité d'éprouver de la compassion, y compris les extrémistes violents. «Nous venons tous de notre mère. Nous disposons tous de l'expérience profonde, nous comprenons tous la réaction maternelle. Certains, y compris ceux qu'on appelle terroristes (...) ont aussi la capacité à éprouver de la compassion», a-t-il déclaré.

Etats-Unis: Obama accueille le dalaï lama, un «ami»

«La paix est la seule façon pour l'humanité de survivre»

«Certaines des personnes qui exploitent la haine... Si nous exprimons un message d'amour, un message de compassion, alors ces gens... réaliseront que la paix est la seule façon pour l'humanité de survivre», a encore dit le dalaï lama.

Ce sommet est «une joyeuse opportunité pour les gens de se rassembler pour célébrer la vie et les oeuvres de Sa Sainteté», selon le vénérable lama Tenzin Dhonden, fondateur de l'association Friends of the dalaï lama (les amis du dalaï lama).

Accusé par certains bouddhistes de ne pas respecter leur liberté religieuse

Plusieurs centaines de protestataires attendaient toutefois le chef spirituel tibétain à l'entrée du centre de conférences où avait lieu le rassemblement, à l'appel des bouddhistes Shugden qui l'accusent de ne pas respecter leur liberté religieuse. Ils révèrent une divinité rejetée depuis 1996 par le dalaï lama. «Le faux dalaï lama change le bouddhisme en outil politique à coup de mensonges», affirmait un tract de ces contestataires, que le dalaï lama retrouve régulièrement dans ses apparitions publiques dans le monde.

Le chef spirituel des Tibétains est officiellement en retrait de l'action politique depuis 2011, ayant confié ses responsabilités politiques à un Premier ministre élu par les Tibétains en exil. Il appelle à davantage d'autonomie pour le Tibet plutôt qu'à une indépendance formelle, mais reste la bête noire des autorités chinoises qui l'accusent «d'activités séparatistes anti-chinoises». Le dalaï lama a déjà célébré une première fois son anniversaire en Inde il y a deux semaines: il est né un 6 juillet, mais son anniversaire officiel, basé sur le calendrier lunaire tibétain, tombait le dimanche 21 juin.