VIDEO. Racisme: Les églises noires brûlées renvoient l'Amérique à ses heures les plus sombres

ETATS-UNIS Des incendies ont ravagé huit églises en dix jours, et au moins deux sinistres sont d'origine criminelle...

Philippe Berry
— 
Un incendie a détruit l'église du Mount Zion, en Caroline du Sud, le 30 juin 2015
Un incendie a détruit l'église du Mount Zion, en Caroline du Sud, le 30 juin 2015 — KINGSTREE NEWS

Qui brûle les églises noires ? Le hashtag #WhoIsBurningBlackChurches pose la question sur Twitter, alors qu’une série d’incendies a ravagé huit églises en dix jours dans le Sud américain. Pour l’instant, deux sinistres ont été classés comme des « incendies criminels » et deux autres comme des accidents sans doute causés par à la foudre. L’origine des quatre autres n’a pas encore été déterminée avec certitude. Mais deux semaines après la tuerie raciste dans une église de Charleston, et en pleine polémique sur le drapeau confédéré, le timing est suspect.



Selon le FBI, le dernier incident, à l’église du Mount Zion, en Caroline du sud, a vraisemblablement été causé par la foudre. L’enquête se poursuit mais quatre impacts ont été détectés juste à côté du bâtiment. C’est aussi le cas d’un incendie dans le Tennessee. A Tallahassee, en Floride, un problème électrique pourrait être à l’origine du sinistre.

Au moins deux incendies criminels

A Charlotte, en Caroline du Nord et à Knoxville, dans le Tennessee, les deux incendies sont d’origine criminelle, selon les autorités. Mais pour l’instant, elles n’ont pas encore déterminé s’il s’agissait de vandalisme ou « d’actes de haine ». Sur CNN, Mark Potok, qui surveille les groupes extrémistes au Southern Poverty Law Center, estime qu’il n’y a « pour l’instant pas de connexion apparente. A ce stade, il ne s’agit que de spéculations. »

Si les enquêtes se poursuivent, les leaders religieux de la communauté noire ont décidé prendre les devants. Ils ont recommandé à 31.000 congrégations de muscler la sécurité à proximité des églises, surtout la nuit.

Le spectre des suprémacistes blancs

Les attaques contre des églises noires renvoient l’Amérique à ses heures les plus sombres. Le 15 septembre 1963, quatre fillettes avaient été tuées dans l’attentat contre l’église baptiste de la 16e rue, dans l’Alabama, perpétré par des membres du Ku Klux Klan. Le drame avait contribué à lancer les marches de Selma, menées par Martin Luther King.

Le Washington Post rappelle que « plusieurs centaines, voire des milliers » d’églises noires ont été incendiées au cours des deux derniers siècles aux Etats-Unis, souvent par des militants de la suprématie blanche. Après les horreurs des années 60, ces attaques avaient connu une recrudescence dans les années 90. La semaine dernière, Obama a dénoncé ces violences, expliquant que « pour la communauté noire-américaine, les églises ont toujours constitué des refuges. »