Israël: Un nouveau « mur », cette fois à la frontière avec la Jordanie

SOCIETE La « barrière de sécurité », quatrième « mur » érigé par l’Etat hébreu, est destinée à empêcher l’entrée de clandestins…

20 Minutes avec agences

— 

Des soldats israéliens empêchent un homme de mettre des drapeaux palestiniens sur le grillage marquant la frontière entre Israël et la Jordanie, le 1er janvier 2014
Des soldats israéliens empêchent un homme de mettre des drapeaux palestiniens sur le grillage marquant la frontière entre Israël et la Jordanie, le 1er janvier 2014 — Hazem Bader AFP

Le cabinet restreint de sécurité d’Israël vient de donner son feu vert à la construction d’une nouvelle « barrière de sécurité » de 30 kilomètres le long de sa frontière avec la Jordanie. Objectif: empêcher l’entrée de migrants clandestins ou d’assaillants sur son sol.

Sur une idée de Benjamin Netanyahou, le mur sera érigé sur le sol israélien « le long de la frontière orientale d’Israël près d’Eilat, qui fait face à Aqaba côté jordanien », a indiqué, lundi, le bureau du Premier ministre qui a informé, dit-il, le royaume hachémite de son projet.

Migrants : La Hongrie veut ériger un mur de barbelés à sa frontière avec la Serbie

Les services du Benjamin Netanyahou ont également assuré que « la barrière n’empiétera, d’aucune manière, sur la souveraineté de la Jordanie et sur ses intérêts nationaux ».

Israël avait déjà installé une barrière de fils barbelés

Cette « barrière », quatrième « mur » érigé par l’Etat hébreu, sera construite dans le prolongement de celle existant déjà à la frontière avec l’Egypte pour « empêcher l’entrée de migrants illégaux et de différents mouvements terroristes en Israël », a encore expliqué Benjamin Netanyahou à ses parlementaires réunis lundi.

Israël avait déjà installé une barrière de fils barbelés le long de la ligne de démarcation sur le plateau du Golan dont le pays occupe une partie, pour tenter d’éviter un débordement de la guerre civile qui fait rage depuis plus de quatre ans en Syrie.