Etats-Unis: NBC renonce à diffuser Miss USA et Miss Univers après les propos de Donald Trump sur les migrants

TELEVISION Le concours de Miss Univers, qui aura lieu ce 12 juillet, ne sera pas retransmis par la chaîne...

20 Minutes avec agences

— 

Le rêve américain de Donald Trump
Le rêve américain de Donald Trump — 20 minutes - Slideshow

La rupture est consommée. La chaîne NBC Universal a mis un terme ce lundi à sa collaboration avec le milliardaire américain Donald Trump, candidat républicain à la présidence américaine, annonçant qu’elle ne diffuserait plus ses concours Miss USA Miss USA, qui doit avoir lieu le 12 juillet, et Miss Univers, dont l’édition 2015 eu lieu en janvier

Des propos insultants sur les migrants mexicains

Dans un communiqué publié ce lundi, la chaîne américaine a déclaré : « En raison des déclarations désobligeantes récentes de Donald Trump sur les migrants, NBC Universal met un terme à sa relation d’affaires avec Donald Trump. Les concours annuels de Miss USA et Miss Univers, qui font partie d’une entreprise commune entre NBC et Trump, ne seront pas diffusés sur NBC. Et comme Donald Trump l’a déjà indiqué, il ne participera pas à (l’émission) The Apprentice ».

Cette décision fait suite aux propos offensants du magnat de l’immobilier sur les immigrants mexicains. Quelques jours plus tôt, Donald Trump, un républicain de 69 ans connu pour sa franchise légendaire avait, lors de l’annonce de sa candidature à la présidence déclaré : « lorsque le Mexique nous envoie ses gens, il n’envoie pas les meilleurs éléments. Ils envoient ceux qui posent problème. Ils apportent avec eux la drogue. Ils apportent le crime. Ce sont des violeurs ». En outre, le milliardaire avait également promis de construire un mur à la frontière du Mexique et des Etats-Unis, et de le faire payer par les autorités mexicaines.

Plusieurs chaînes hispaniques ont pris les mêmes mesures 

Jeudi dernier, Univision, le premier réseau de chaînes hispaniques aux Etats-Unis, avait, dans un communiqué, annoncé une mesure similaire, pointant du doigt des propos « insultants » lors de sa déclaration de candidature à la Maison Blanche le 16 juin. Quelques heures plus tard, la mexicaine Televisa, plus grande chaîne hispanophone au monde a également fait part de son intention de cesser ses relations commerciales avec Donald Trump, dont les déclarations ont « offensé tout le peuple mexicain ».

La décision d’Univision, puis de NBC (après une pétition sur Change.org qui avait recueilli plus de 210.000 signatures) n’a en rien calmé l’ardeur guerrière du milliardaire auquel les experts ne donnent aucune chance d’être un jour président.

« NBC est faible et comme tout le monde, essaie d’être politiquement correcte »

Malgré son éviction, le sexagénaire a indiqué ce lundi « maintenir ses déclarations sur l’immigration clandestine, qui sont exactes », ajoutant que « NBC est faible et comme tout le monde, essaie d’être politiquement correcte, c’est la raison pour laquelle notre pays a de sérieux problèmes ». Dans un communiqué, Donald Trump persiste et signe affirmant que « les rapports publics affirment régulièrement qu’un grand nombre de crimes sont commis par des immigrants clandestins. Il faut arrêter ça et il faut l’arrêter maintenant », critiquant aussi à nouveau les « accords commerciaux affreux et injustes » avec le Mexique.

Suite à la décision d’Univision, le candidat à la présidentielle avait menacé de poursuivre le groupe en justice. Il avait également interdit à tous les employés d’Univision et de NBC Universal l’accès de son golf à Miami, situé près de leurs bureaux, menaçant cette dernière de la poursuivre en justice pour rupture de contrat.