Un avion WestJet dérouté au Canada en raison d'une menace

MONDE Six passagers ont été légèrement blessés lors de l'évacuation...

20 Minutes avec AFP

— 

Un avion WestJet a l'aéroport de Montréal, le 5 juin 2015 (illustration).
Un avion WestJet a l'aéroport de Montréal, le 5 juin 2015 (illustration). — Peter Mccabe/AP/SIPA

Un avion de la compagnie canadienne WestJet a été dérouté sur Winnipeg en raison d'une menace et 6 passagers ont été légèrement blessés lors de l'évacuation, a annoncé lundi soir Westjet qui avait connu un incident de même nature samedi.

Le Boeing 737 assurant le vol WS442 entre Edmonton et Toronto «a été dérouté sur l'aéroport de Winnipeg en raison d'une menace», a précisé WestJet sur son compte Twitter lundi un peu avant 22h00. Aucune précision n'a été donnée sur la nature de la menace.

Les passagers évacués

Après l'atterrissage à Winnipeg (Manitoba, centre), la compagnie a indiqué que les 54 passagers et les 5 membres de l'équipage avaient tous été évacués avec l'assistance des services de sécurité.

Les toboggans ont été déployés et «six passagers du vol WS442 ont été blessés pendant l'évacuation d'urgence».

Parti d'Edmonton (Alberta, ouest) lundi à 18H05 (00H05 GMT mardi), l'avion aurait dû atterrir un peu plus de trois heures plus tard à Toronto. Il a commencé à se détourner de son plan de vol un peu après le début du survol du Manitoba et est donc descendu au sud-est sur Winnipeg, selon le site de suivi des vols FlightAware.

Interrogatoire

Dans la nuit de lundi à mardi, la police de Winnipeg procédait à l'interrogatoire des passagers et les services de sécurité ont fouillé l'appareil.

L'aéroport de Winnipeg a indiqué avoir repris ses opérations un peu avant minuit et quelques vols ont été retardés à la suite de cet incident.

Pour la compagnie WestJet, cet incident est le deuxième du genre en trois jours. Samedi, le vol Halifax-Edmonton avait dû se poser en urgence à l'aéroport de Saskatoon (Saskatchewan, ouest). Un appel anonyme donné depuis la province de l'Ontario avait fait état de la présence d'un engin explosif à bord du Boeing 737 avec 153 personnes à bord.

La police de Saskatoon avait ensuite indiqué avoir fouillé entièrement l'appareil sans découvrir d'engin suspect.