VIDEO. Attentat à Sousse : Des touristes choisissent de maintenir leur voyage en Tunisie

TUNISIE Ils ne veulent pas céder à la panique et encourager le tourisme tunisien, même après la tuerie qui a couté la vie à 38 personnes...  

Delphine Bancaud
— 
Des touristes le 28 juin 2015 devant le Riu Imperial Marhaba Hotel à Sousse. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD
Des touristes le 28 juin 2015 devant le Riu Imperial Marhaba Hotel à Sousse. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD — AFP

Ne pas laisser les terroristes gagner et la peur s’installer. Quelques jours après l’attentat de Sousse en Tunisie, qui a coûté la vie à 38 personnes, certains touristes ont décidé de ne pas changer leurs projets et de maintenir leur départ en Tunisie, voire même d’y partir à la dernière minute.

Plusieurs d’entre eux l’ont même annoncé fièrement sur Twitter :

« Un attentat, ça peut arriver n’importe où »

Dans le Parisien dimanche, Olivier, Marilyne et leurs deux enfants expliquent aussi qu’ils ont voulu partir quand même à Djerba, même si leur agence de voyages leur a proposé d’échanger leur séjour. « Mais on sait que cette fois, on ne quittera pas l’hôtel, même pas pour aller au souk », annoncent-ils. Charly et Léa qui se sont envolés aussi pour Djerba se montrent quant à eux fatalistes : « Un attentat, ça peut arriver n’importe où », indique la jeune femme.

Outre la volonté de ne pas bousculer leurs plans, ceux qui partent en Tunisie veulent aussi le faire dans un esprit solidaire. « Nous partons parce que nous n’avons pas peur et nous voulons être aux côtés de la Tunisie », explique ainsi un autre voyageur Sur France 2.

« Il faut aller dans ces hôtels et vivre normalement », déclare à BFMTV un autre touriste en partance pour la Tunisie/

Et pour ceux qui partent, le fait que la Tunisie ait annoncé qu’elle allait armer sa police touristique et déployer un millier d’agents de sécurité supplémentaires pour protéger hôtels, plages et sites touristiques à partir du 1er juillet, s’avère rassurant.

Ceux qui restent

D’autres qui étaient sur place lors du drame, ont aussi décidé de ne pas céder à la panique et de rester.

Dimanche, des vacanciers ont ainsi participé à une cérémonie organisée sur la plage de Sousse en hommage aux victimes. Un couple anglais en tenue de mariage a même posé un long moment sur la plage, comme l’attestent plusieurs tweets.

Une campagne virale pour encourager les départs

Sur Facebook, une campagne sauvage vient d’être lancée pour convaincre d’autres voyageurs de venir en Tunisie. Accompagnant la photo d’un avion frappant les tours du World Trade Center, le message est fort : « Cesseriez-vous de visiter New York ? » La même mention est reprise pour Paris avec pour illustration une main tenant un écriteau « Je suis Charlie ». Mais malgré l’efficacité du message, difficile de croire qu’il pourra limiter la casse de la saison touristique…