Nouvelle-Zélande: Un problème de radar cloue tous les avions du pays au sol

TRANSPORTS Une heure et demie a été nécessaire aux autorités aériennes pour réparer le système de contrôle aérien défectueux...

20 Minutes avec agence

— 

L'ombre d'un avion de la Royal New Zealand Air Force au-dessus de l'Océan Indien le 31 mars 2014
L'ombre d'un avion de la Royal New Zealand Air Force au-dessus de l'Océan Indien le 31 mars 2014 — Rob Griffith Pool

Tempête sur le tarmac des aéroports de Nouvelle-Zelande. Il était 14h48 (heure locale), ce mardi, quand la totalité des avions de ligne et des aéronefs civils ont reçu l’ordre de ne plus décoller ou atterrir. En cause : une défaillance du système de contrôle aérien.

« Une défaillance de réseau interne »

Airways New Zealand, l’Autorité de gestion du contrôle aérien, a déclaré que l’ensemble des vols, internationaux comme intérieurs, avaient été touchés par cette mesure, soit près de 200. Une heure et demie a été nécessaire pour résoudre le problème, et à 16h30 l’ensemble des systèmes fonctionnait normalement.

L’incident est dû à « une défaillance de réseau interne » (une défaillance de radars), a expliqué la porte-parole de l’Autorité, ajoutant que le système de contrôle aérien avait été « passé au crible » avant de recevoir le feu vert pour la reprise du trafic. A noter que les avions en vol ont tout de même reçu l’autorisation d’atterrir et que, selon Air Journal, environ 2.740 vols utilisent tous les jours l’espace aérien du pays.