Incursion d'un commando palestinien en Israël

PROCHE-ORIENT L'un des assaillants a été tué, les trois autres sont retournés dans la bande de Gaza...

— 

Des combattants palestiniens de la bande de Gaza ont lancé samedi une attaque contre une position militaire en territoire israélien, la première depuis l'opération commando en juin 2006 qui s'était soldée par la capture du soldat Gilad Shalit.
Des combattants palestiniens de la bande de Gaza ont lancé samedi une attaque contre une position militaire en territoire israélien, la première depuis l'opération commando en juin 2006 qui s'était soldée par la capture du soldat Gilad Shalit. — David Furst AFP/Archives

Un combattant palestinien a été tué samedi lors de l'attaque d'une position militaire en territoire israélien, aux abords de la bande de Gaza, la première depuis l'opération de commando en juin 2006 qui s'était soldée par la capture du soldat israélien Gilad Shalit.
    
«Quatre à cinq assaillants armés ont pénétré en territoire israélien dans le secteur du point de passage de Kissoufim et se sont approchés d'une position fortifiée de l'armée. Un accrochage a eu lieu», a déclaré un porte-parole de l'armée israélienne.
    
L'attaque, baptisée «Eté chaud» par les groupes armés palestiniens, n'a pas fait de victimes dans les rangs israéliens.
    
Le Jihad islamique --qui l'a revendiquée conjointement avec les Brigades des Martyrs d'al-Aqsa, une nébuleuse de groupes armés liés au parti Fatah du président Mahmoud Abbas - a indiqué qu'un de ses membres avait été tué. Trois autres combattants ont réussi à retourner indemnes dans la bande de Gaza.

Utilisation d’un jeep maquillée en véhicule de l’armée ou en voiture de télévision

Des témoins et l'armée ont indiqué que des hélicoptères de combats survolaient la zone, où d'importants échanges de tirs ont eu lieu pendant plus de quatre heures. Selon le porte-parole du Jihad islamique, Abou Ahmed, un groupe d'appui a tiré des roquettes antichars et à l'arme automatique contre la position israélienne lors de l'assaut. L'armée a également fait état de tirs d'obus de mortier. Qualifiant l'opération «de majeure et réussie, il a précisé que les hommes armés avaient utilisé une jeep maquillée en véhicule de l'armée alors que, selon un porte-parole militaire, la voiture portait une «inscription TV bien en évidence».

Quelques heures après cette infiltration, l'aviation israélienne a effectué un raid contre un bureau du Jihad islamique dans la ville de Gaza qui a fait deux blessés.