Les Etats-Unis pourraient établir une base en Irak pour repousser Daesh

MONDE Selon le «New York Times», le premier objectif est de reprendre la ville de Ramadi...

P.B.

— 

Les forces irakiennes font feu en direction des positions de Daesh dans le district de Garma, à l'ouest de la capitale irakienne Bagdad, le 20 avril. Les forces pro-gouvernementales affirment avoir progressé sur les zones détenues par les djihadistes islamistes.
Les forces irakiennes font feu en direction des positions de Daesh dans le district de Garma, à l'ouest de la capitale irakienne Bagdad, le 20 avril. Les forces pro-gouvernementales affirment avoir progressé sur les zones détenues par les djihadistes islamistes. — Ahmad Al-Rubaye/AFP

Le plan officiel n’a pas encore été annoncé. Mais selon le New York Times, Obama a décidé de changer de stratégie en Irak. Après les défaites des troupes irakiennes face à Daesh (organisation de l’Etat islamique, ou EI), Washington va installer une base en Irak et envoyer plusieurs centaines de militaires pour entraîner les forces irakiennes.

La base devrait être située dans la province d’Anbar, dans l’Ouest du pays, une zone où Daesh a renforcé sa position au cours des derniers mois. Selon les sources du NYT, jusqu’à 400 conseillers américains pourraient être envoyés sur place et le nombre de combattants tribals dans la région pourrait doubler, de 5.500 à 10.000.

Obama attaqué par les républicains

Les troupes de l’EI ont réussi à s’emparer de Ramadi mi-mai, s’ouvrant ainsi la route de Bagdad. En reprendre le contrôle serait une priorité pour Obama, attaqué par les républicains qui l’accusent d’avoir retiré trop tôt les troupes américaines.

« Nous avons déterminé qu’il serait mieux de former plus » de combattants irakiens face au groupe Etat islamique, avait indiqué lundi le colonel Steven Warren, porte-parole du Pentagone. « Nous travaillons maintenant à une stratégie pour y arriver », a-t-il ajouté.