Le vice-Premier ministre en soins intensifs

P. K. (avec AFP)

— 

Le défi pour Gordon Brown est complexe. Il doit à la fois se distancer de Tony Blair, pour sembler offrir du neuf aux travaillistes, tout en restant fidèle au Premier ministre pour ne pas raviver les accusations de trahison lancées contre lui au début du mois, lors de la tentative de "coup" contre M. Blair, qui l'a lui aussi affaibli.
Le défi pour Gordon Brown est complexe. Il doit à la fois se distancer de Tony Blair, pour sembler offrir du neuf aux travaillistes, tout en restant fidèle au Premier ministre pour ne pas raviver les accusations de trahison lancées contre lui au début du mois, lors de la tentative de "coup" contre M. Blair, qui l'a lui aussi affaibli. — Paul Ellis AFP

Le vice-Premier ministre britannique John Prescott, hospitalisé pour une pneumonie, été transféré dans une unité de soins intensifs.

Les responsables de l’hôpital ont insisté sur le fait que ce transfert n’était pas lié «à une détérioration de son état», mais cela n’est pas de nature à rassurer les Britanniques sur la santé de leur vice-Premier ministre, âgé de 69 ans.

Bientôt démissionnaire

Il était rentré samedi à l’hôpital pour une infection de la poitrine, après une tournée aux Etats-Unis, en Jamaïque et à la Barbade.

Il ne pourra pas présider la réunion du cabinet jeudi, en l’absence de Tony Blair retenu au sommet du G8, ce qui permettra à Gordon Brown, successeur désigné de Tony Blair, de faire un galop d’essai.

John Prescott a occupé sans discontinuer les fonctions de vice-Premier ministre depuis l'élection de Tony Blair à Downing Street en mai 1997. Il a annoncé début mai qu'il présentera sa démission dans la foulée de celle de Tony Blair qui quittera le pouvoir le 27 juin prochain.